• Arc 4 chapitre 6

     

    Chapitre: 4.6

     

    Le shooting de Zhou Yun Sheng étant excellents, le service publicité n'a pris qu'une journée pour terminer le tournage. Orlando était personnellement responsable de l'édition. Quand il sortit du studio, son visage était rouge, les yeux en transe, comme s'il venait de boire une bouteille de vin.

    "Boss, voici un échantillon, regardez. J'ai le sentiment que ce parfum sera vraiment populaire dans le pays C, non, même dans le monde. Je vais aussi utiliser cela pour les publicités européennes. "

    "Vous pouvez continuer vos affaires, je les regarderai plus tard." Cao Mo Kun lisait un document, il ne leva même pas la tête pour parler.

    Orlando avait voulu apprécier son expression émerveillée, mais il avait l'air indifférent, il dut donc partir déçu.

    Après le départ des autres, Cao Mo Kun s'est immédiatement levé et a verrouillé la porte de son bureau, a enlevé son manteau et a retiré sa cravate. Il se versa un verre de vin rouge et inséra le disque dans l'ordinateur.


    La voix ambiguë d'une chanteuse s'échappa:

     

    Ferme tes yeux
    N'ais pas peur
    Le monstre est parti
    Il s'enfuit et ton papa est là

    Beau
    Beau beau
    Beau garçon

    Avant de t'endormir
    Dis une petite prière
    Tous les jours de toutes les manières
    Ca ira de mieux en mieux

    Beau
    Beau beau
    Beau garçon


    ( Beautiful Boy de John Lennon)

    Le regard désinvolte de Cao Mo Kun est progressivement devenu plus concentré et plus chaud.

    Quand il était en studio, il était assis sur le côté, sa vue était donc limitée, mais cette publicité a été prise de haut en bas, la perspective plus les effets visuels étaient choquants.

    Les yeux du jeune homme étaient embrumés, les joues rouges, parce qu'il était saoul, sa lèvre était un peu sèches. Il fronça les sourcils, puis il tira la langue pour la lécher et celle-ci se ramollit visiblement. Mais cela ne pouvait pas résoudre sa soif, alors il attrapa quelques pétales et les serra pour en sucer le jus rouge vif. Puis il poussa un soupir satisfait et essuya soudain ses mains juteuses sur sa poitrine blanche.
    Il était la plus belle présence à l'écran, même les pétales colorés pâlissaient de son éclat.
    Dans la série de Beau beau beau beau garçon, il ferma lentement les yeux, une goutte de larmes pendait à ses cils épais et recourbés, et s’endormit doucement.

    L'écran s'est progressivement brouillé, des polices gothiques dorées apparaissaient à l'écran - Extravagant, le goût de la beauté.

    La publicité ne montrait pas le flacon de parfum, mais on pouvait faire sentir les fleurs à travers l’écran, un parfum de douceur enveloppé d’érosion, c’était une publicité fascinante.

    Cao Mo Kun avait oublié son verre de vin, il fixait fixement l'écran. Le temps de publicité le plus long autorisé était de 60 secondes, mais il estimait que c'était trop court. En un clin d'œil, le jeune garçon, au charme magique, disparut.

    Il pressa vivement le bouton de lecture, imagina la bouche rouge du jeune homme en train de le sucer, imaginait que son corps était caressé par lui-même, imaginait le jeune homme implorant sa miséricorde sous son corps, ses cils souillés de larmes de cristal.

    Il a utilisé le garçon de la publicité pour décrire ses propres fantasmes, même sans le toucher réellement, il a ressenti la jouissance ultime des sens.

    Lorsqu'il se souvint de la réalité, il fixa son entrejambe, le visage sombre. Il entra rapidement dans le salon pour prendre une douche froide, puis enfila un peignoir pendant qu'il appelait Yu Meilian.

    —————-

    Zhou Yun Sheng attendait qu'AYA envoie de l'argent sur son compte. Il n'avait jamais manqué d'argent auparavant. Maintenant, il devait calculer quel repas commander afin de trouver un équilibre entre le bas prix et la nutrition, il ne pouvait vraiment pas le supporter.

    Il a attendu près de sept ou huit jours, durant lesquels il a dû emprunter de l'argent à Fang Youran. Si Ji Han Yu lui jetait un autre regard cynique agaçant, il n'y survivrait pas. Il a finalement appelé Yu Meilian.

    "Je ne sais pas, appelle M. Cao à ce sujet." Yu Meilian a proprement repoussé l'affaire.

    Zhou Yun Sheng ne pouvait pas tenir le coup, il devait appeler le téléphone de Cao Mo Kun.

    Cao Mo Kun a décroché le téléphone instantanément, avant qu'il ne puisse parler, la voix forte et sexy d'un homme est sortie, "Bébé, tu y as pensé?"

    Zhou Yun Sheng fronça les sourcils, il alla droit au but: "Mon paiement, quand vais-je le recevoir?"

    "Bébé, tu n'as pas lu le contrat? Les conditions stipulent que le paiement ne peut être effectué qu'après la diffusion de l'annonce. "

    "Quand est-ce qu'il est diffusé?"

    "L'échantillon est toujours en test, mais j'ai entendu des rumeurs disant qu'il pourrait être interdit."

    "Qu'est-ce que tu veux dire, ça pourrait être banni, alors je ne peux pas être payé? Quel genre de terme est-ce?" Zhou Yun Sheng grinça des dents de colère. Il n'aurait pas été dans cette position s'il ne s'était pas mêlé au cercle de divertissement pour s'amuser. S'il savait plus tôt que cela se produirait, il aurait simplement vendu un petit logiciel à la place, peu importe à quel point ce serait paresseux pour lui et en dehors du personnage de Lin Chengze.

    "Le contrat est déjà signé." En entendant l'accélération des respirations du garçon, Cao Mo Kun sentit tout son corps se réchauffer. Il tira sa cravate et défit les deux premiers boutons de sa chemise. Il se lécha les lèvres et réconforta: "Bébé, ne sois pas inquiet, nous avons l'intention de publier la publicité sur les marchés européen et américain. Quand ils seront diffusés en Europe et aux États-Unis, nous te paierons. "

    "Combien de temps faudra-t-il pour le commercialiser en Europe et aux États-Unis?" Interrogea patiemment Zhou Yun Sheng. C'était, après tout, son argent durement gagné, comment pouvait-il simplement le laisser partir?

    "Je ne sais pas encore, attends. Chérie, ton compte devrait être presque vide, non? J'ai entendu dire que tous les jours à la cafétéria de l'école, tu ne mangeais que de la soupe aux œufs et des légumes. Bébé, tu dois mieux prendre soin de toi. Viens à moi, je t'emmènerai dîner. Après le dîner, tu pourras prendre une sucette sucrée en soie. "

    L'homme a délibérément baissé la voix sur la dernière phrase, laissant un goût ambigu. Cela provoquait la convoitise et la colère de Zhou Yun Sheng.

    "Tu peux aller en enfer!" Il raccrocha et grinça des dents.

    "Quel tempérament." Cao Mo Kun regarda l'économiseur d'écran de son téléphone, c'était une photo du regard ivre et brumeux du jeune homme, il gloussa dans le bureau vide.

    ————————–

    Lorsque l'adolescent est retourné s'asseoir à la table à manger, ses joues étaient rouges et ses yeux étaient brillants. Ses lèvres se gonflaient de colère, c'était très mignon. Ji Han Yu ne put s'empêcher de le regarder à plusieurs reprises, il dut combattre l'envie de lui demander ce qui n'allait pas.

    En raison de sa prétendue faillite, l'attitude passée de Lin Chengze envers Ji Han Yu avait changé, bien qu'il ne l'ait jamais mal traité, il avait manifestement perdu tout intérêt pour lui plaire. Si c'était quelqu'un d'autre dans son corps, qui savait comment se déroulerait l'intrigue, ils essaieraient certainement d'apaiser Ji Han Yu afin de pouvoir inverser la situation. Mais Zhou Yun Sheng n'était pas ce genre de personne.

    Il n'a jamais aimé s'abaisser devant les autres, il s'est seulement concentré sur sa propre amélioration.

    Alors que les deux personnes étaient perdues dans leurs pensées, Fang Youran finit de dîner. Seul Dieu savait comment ce gars avec 4 douzaines d’emplois avait encore le temps de cuisiner tous les repas.
    "Les plats seront un peu moins nombreux aujourd'hui, attendez quelques jours que mon salaire me soit versé, je vais acheter un poulet entier pour le faire cuire." Il sourit en cherchant du riz, sa forte attitude optimiste émouvait sans cesse, Ji Han Yu. Il avait hâte de lui dire qu'il n'avait plus besoin de travailler, qu'il pouvait le soutenir.

    Mais le plan contre Lin Chengze n’avait pas encore atteint son apogée, il devait se retenir.

    Les trois personnes ont mangé tranquillement leur riz, Fang You a sorti un livret de sa poche et l'a remis: "Han Yu, c'est l'argent que j'ai économisé du travail, tu peux l'utiliser. N'as-tu pas dit que quelqu'un d'autre pourrait prendre l'usine si tu n'y investis pas rapidement?"

    Ji Han Yu se figea pendant quelques secondes avant d'atteindre le livret. Il regarda le petit chiffre, une quantité qu'il ne regardait normalement pas deux fois, et ses yeux rougirent doucement. Rencontrer quelqu'un qui resterait avec lui dans le bonheur et le malheur, qui ne l'abandonnerait jamais lorsqu'il était impuissant - c'était le type d'amour qu'il avait toujours désiré, et maintenant, il l'avait finalement trouvé.

    Zhou Yun Sheng a jeté un coup d'œil sur le livret, il a à peine ouvert la bouche: "Quel usage pourrait-on faire de vingt mille? Tu devrais le reprendre, l'utiliser pour toi-même. "

    La profonde atmosphère entre les deux fut interrompue par ses mots froids. Leur attitude diamétralement opposée a fait grandir la profonde colère de Ji Han Yu contre Lin Chengze, alors que son amour pour Fang Youran augmentait. Mais il ne se comporterait pas malicieusement envers Lin Chengze devant Fang Youran, alors il s'est exclamé: "Ah, il a raison. Ce petit montant ne serait pas utile, reprends-le, je trouverai un autre moyen. "

    Fang Youran refusa fermement, ils poussèrent le livre d'avant en arrière, jusqu'à ce que Ji Han Yu lui caresse la paume de façon provocante, puis Fang Youran accepta, le visage rouge. Il baissa la tête et n'osa pas regarder Chengze.

    Zhou Yun Sheng pensait qu'ils n'avaient plus rien à dire et se dirigeait vers sa chambre quand il entendit Fang Youran dire avec hésitation: "Lin Ze…. pourquoi ne pas mettre la maison en hypothèque? Cela pourrait certainement aider Han Yu."

    Tu veux répéter ça? Zhou Yun Sheng avait presque envie de se déboucher les oreilles. Cette maison était celle de Lin Chengze, Fang Youran était juste son colocataire, quelles qualifications avait-il pour dire ces mots? Sainte Mère de Dieu, n'avez-vous dit à personne que vous aviez donné naissance à ce putain de saint?!
    Fang Youran ne pouvait pas lever la tête sous son regard sévère, Ji Han Yu a immédiatement bloqué de son champ de vision sur sa personne chérie et a fait écho, "Oui ah, Lin Ze, tu peux hypothéquer la maison à la banque pour m'aider à obtenir un prêt pour mon usine. Je te rembourserai immédiatement dès que mon usine entrera en production. ”

    Il savait que Lin Chengze ne serait jamais d'accord, il voulait juste l'embarrasser. Jouer avec Lin Chengze était devenu une source de divertissement dans sa vie.

    "Désolé, cette maison ne peut être hypothéquée." Zhou Yun Sheng regarda les deux personnes, il articula chaque mot. Si tu manques d'argent, je penserai à une solution, alors ne t'inquiètes plus. Je suis fatigué, je vais dormir. "

    Il observa les deux hommes jusqu'à ce qu'ils acquiescent, puis claqua la porte en partant. Ji Han Yu a pensé que "sa solution" était simplement un bluff, il a eu un sourire moqueur après son départ.

    En dernière analyse, le différend entre Lin Chengze et Ji Han Yu était essentiellement celui d'un roi et de sa concubine. Un voulait de la richesse et du prestige et l'autre voulait du sexe. L'échange était consensuel et égal. De quel droit Han Yu avait-il à se venger de Lin Chengze? Ils savaient tous les deux quelle était la relation. Quel droit avait-il sur la vie de Lin Chengze?

    Comme il n'avait pas assez de sens pour s'arrêter, Zhou Yun Sheng le laisserait comprendre profondément à quoi ressemblait le "véritable amour désintéressé", il ne pourrait jamais s'en remettre.

    Après avoir mis au point ses plans, ses lèvres se crispèrent alors qu'il prenait son téléphone.

    "Bébé, est-ce que tu as compris?" Cao Mo Kun répondit instantanément au téléphone.

    "Oui, je l'ai compris, que veux-tu ..."

    Il n'a pas eu la chance de finir avant que l'homme ne s'interrompe: "Bébé, viens, on va parler en privé. Comment pourrions-nous rendre cet accord clair par téléphone? "

    "Bien, où veux-tu qu'on se rencontre?" Le ton de Zhou Yun Sheng était décent, mais son expression était un peu mauvaise, il écarta une mèche de cheveux de son front.

    "Dans mon club privé, je laisserai le chauffeur venir te chercher."

    "Bien."

    Zhou Yun Sheng se préparait à raccrocher lorsque l'autre à l'autre bout du fil a demandé avec insistance: "Bébé, je ne reçois pas un baiser d'adieu?"

    Embrasse ta soeur ah! Zhou Yun Sheng a ressenti une migraine, mais il a quand même posé un baiser contre le microphone, le rire joyeux d'un homme résonna dans son oreille.

    Quand il a finalement raccroché, Zhou Yun Sheng a choisi avec désinvolture un pull à col roulé blanc, recouvert d'une doudoune, a saisi son téléphone et ses clés et est sorti.

    Personne n'était dans le salon, Fang Youran était dans sa chambre et Ji Han Yu l'avait suivi, il ne savait pas ou ne se souciait pas de ce qu'ils faisaient à l'intérieur.

     

    Important sondage pour nouveau novel

     

     

    Chapitre précédent / IndexChapitre suivant



    1
    Lady Tara
    Mercredi 17 Octobre 2018 à 22:38

    Hmmm... Merci pour le chap ^^

    2
    Aayell
    Vendredi 12 Avril à 09:24
    Merci pour la traduction!
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :