• The End of the world 31

     

    Chapitre 31 Mon cousin:


    Er Dai était là, perdu. Il ne savait pas pourquoi Shao Qing s'était soudainement mis en colère. Cependant, voyant que Shao Qing voulait partir, il ne pouvait s’empêcher de la suivre. Pourtant, Shao Qing se retourna immédiatement en fronçant les sourcils. "Pars, arrête de me suivre."

    Er Dai arrêta ses pas, restant là plutôt pitoyablement. Alors qu'il regardait Shao Qing faire un pas, s'éloignant peu à peu de lui, il a brusquement fait un gémissement vraiment très doux comme pour la retenir. Shao Qing avait toujours cru avoir un cœur d'acier, mais elle ne pouvait plus lever les jambes pour continuer à avancer.

    Elle a soudainement commencé à se demander si le fait de traiter bien Er Dai avait été une bonne idée ou si ça avait en réalité causé du tort à Er Dai. En fin de compte, elle ne put s'empêcher de se retourner et de voir Er Dai, impuissant, en désordre complet, vêtu de lambeaux et recouvert de poussière.

    Shao Qing pouvait deviner pourquoi Er Dai la suivait secrètement. Mais plus elle pensait, plus Shao Qing se sentait triste. Elle pensait que sa décision causerait du tort à Er Dai, même s’il s’agissait d’un zombie qui ne comprenait rien.

    Un zombie avait-il un coeur? Des sentiments? Shao Qing ne le savait pas, mais Er Dai en avait vraiment.

    Shao Qing hésita longtemps. Finalement, laissant échapper un soupir, elle se retourna. "Suis-moi et écoute ce que je dis."

    Er Dai, à l'origine découragé et pleurant, s’élança rapidement comme une flèche et se colla directement à Shao Qing.

    Shao Qing ne savait pas si elle devait rire ou pleurer en attrapant Er Dai. Elle soupira. “Tu ne ressembles même pas à un zombie. Tu es plus comme un husky. Stupide et idiot, et aussi super collant. Descends vite.”

    Probablement effrayé que Shao Qing puisse changer d’avis, Er Dai s’empressa de descendre du corps de Shao Qing. La suivant par derrière, il avait une apparence adorable.

    “Il a changé…” Shao Qing soupira d'admiration en traînant Er Dai dans un ravin proche. Ce réservoir était connecté à un réservoir d’eau ainsi le ravin avait un niveau d’eau peu profond. Détachant directement les vêtements d'Er Dai jusqu'à ce qu'il soit complètement nu, elle le poussa dans l'eau. Elle le lava soigneusement, de la tête aux pieds.

    Probablement effrayé que Shao Qing puisse l'abandonner à nouveau, il était particulièrement obéissant et ne bougeait pas du tout pour coopérer avec Shao Qing, bien qu'il déteste l'eau.

    Après avoir nettoyé minutieusement Er Dai, elle trouva un ensemble de vêtements féminins assez propre pour Er Dai. Pas mal. C’était des vêtements pour femmes parce que, dans les réserves de Shao Qing, à part les vêtements pour femmes, elle n’avait que des vêtements pour enfants.

    Même s’il s’agissait de vêtements pour femmes, c’était un type de vêtements neutre. Les traits du visage d’Er Dai étant extrêmement délicats et jolis, au point qu’il était raffiné et exquis. Maintenant, après avoir lavé ces cheveux emmêlés, il était agréable à l’oeil, obéissant et malgré les vêtements féminins, il ne semblait pas fâché, de façon inattendue.

    Shao Qing a frotté les cheveux mouillés d'Er Dai. Ses agréables cheveux courts s’emmêlèrent immédiatement. Sortant spécialement une cape noire à sa taille, elle permit à Er Dai de la draper sur ses épaules. "Assure-toi de ne pas l'enlever, devant les autres. Tu comprends?"

    Après qu'Er Dai ait hoché la tête avec ferveur, Shao Qing l'a entraîné avec elle. À leur retour, le groupe de zombies avait déjà commencé à se disperser lentement. Amenant Er Dai, ils sont retournés à la maison où les autres étaient allés se cacher.

    Quand ils ont escaladé le mur pour entrer, plusieurs personnes se sont mises sur leurs gardes jusqu'à ce qu'elles découvrent qu'il s'agissait de Shao Qing, puis ont poussé un soupir de soulagement. Gu Panpan lui tapota la poitrine. «Qing Jie Jie, tu m'as vraiment fait peur! Tu avais dit que tu y allais, puis tu es parti. Il y avait tellement de zombies à l'extérieur, qu’en jetant un coup d'œil sur eux, tout mon corps s’est engourdi et était plein de chair de poule. Heureusement, tu as pu revenir en toute sécurité… attends, qui êtes-vous?”

    Gu Panpan laissa son regard se poser sur le beau Er Dai qui se tenait sur le côté. Après s’être nettoyé et avoir changé de tenue, si l’on ne regardait pas bien, il ressemblait à une jeune fille belle et gracieuse.

    “Mon cousin, il est muet. Lorsqu'il était jeune, il avait une très forte fièvre. Il a donc reçu des hormones et des injections à l'hôpital. Après tout cela, il a fini par perdre sa voix et est devenu un peu idiot. Tout à l'heure, quand je suis sortie, j'ai découvert qu'il était à l'intérieur de la voiture qui était poursuivie. '' Shao Qing toussa, sans même la moindre pression, elle commença à fabriquer son mensonge: “Mon cousin a suivi sa famille en ville. Après le début de l’apocalypse, nous n’avons pas eu de contact, qui aurait pensé que nous nous verrions ici. “

    “C'était donc ton Biao Di(=cousin)… Je pensais que c'était ta Biao Mei (=cousine)…” Gu Panpan tendit la main. "Enchanté, Biao Di, mon nom est Gu Panpan."

    Er Dai a secrètement jeté un coup d'œil sur Shao Qing, puis a jeté un coup d'œil à ses propres griffes. Ses ongles gris cendrés étaient trop visibles. Après avoir rapidement rentré ses ongles, il tendit la main et serra la main de Gu Panpan avant de se retirer rapidement.

    "Ton cousin est vraiment timide ..." Gu Panpan regarda Er Dai puis toussa. "Mais sa façon de s'habiller semble...étrange."

    "Ses vêtements ont été déchirés, alors je lui ai donné les miens." Shao Qing a toussé dans ses poings, sa confiance en soi étant très insuffisante.

    Heureusement, Xiao Baozi qui était actuellement dans les bras de Yan Hanqing se débattit et…. Se faufila jusqu’aux bras d’Er Dai.

    Er Dai a immédiatement attrapé Xiao Baozi. Après tout, à ce moment-là, il avait assumé à maintes reprises le rôle de nounou et Xiao Baozi connaissait donc très bien Er Dai.

    Il faut dire que Xiao Baozi était extrêmement fort pour harceler Er Dai.

    Après être arrivé dans les bras d’Er Dai, il a habilement occupé la poitrine d’Er Dai. Lorsque Xiao Baozi a agi, l'atmosphère s'est immédiatement apaisée et le reste du groupe a également accepté Er Dai.

    Shao Qing laissa échapper un soupir de soulagement, puis tourna la tête pour voir Yan Hanqing se tenant derrière elle avec des yeux doux. "Tu es revenu."

    Juste au moment où Shao Qing se préparait à répondre, une ombre apparue devant elle. Elle pouvait seulement voir qu’Er Dai se tenait devant elle comme s'il protégeait sa nourriture, jetant des regards féroces à Yan Hanqing.

     

    Chapitre précédent / IndexChapitre suivant



    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :