• Dokidoki chapitre 45

     

    Chapitre 45- Les vacances d'été, le camp d'école et les révisions [3]

     

    "Que dirais-tu de rester chez moi alors? Etudions ensemble. "

    Je sirotais le café habituel au restaurant familial habituel avec Subaru.
    Malgré tout, Subaru était la plus fiable en ce qui concerne les personnages capturables dans Heart-Throb Love Revolution.
    J'étais actuellement en train de raconter à Subaru les expériences effrayantes et pourries [1] qui m'étaient réellement arrivées, en échange de ses conseils sur la progression du jeu. Qu'y avait-il de si agréable à entendre les événements pourris me concernant? Comme c'est effrayant.
    Qu'y avait-il de si agréable que j'ai eu un kabedon de Prince et un hijidon de Ichigo-chan?Je n'ai ressenti que de l'angoisse et de la peur, tu sais.
    Cette fois-ci, j'ai fait un sacrifice si noble pour la consulter au sujet de l'amélioration des notes de Mitsuki, mais c'était sa réponse. Comment était-ce arrivé? J'ai inconsciemment fait un visage confus.

    "La maison de Subaru?"

    "Ouais. Je suis intelligente, tu sais? Je suis étudiante de Private Atlas Academy après tout. "

    Subaru a peut-être parlé en plaisantant à moitié, mais elle était vraiment intelligente. Même dans le monde réel, elle était un petit prodige qui figurait parmi les 5 premiers du classement. Elle avait à la fois une bonne apparence et était intelligente. Seulement, à l'intérieur c'était malheureusement une fujoshi. Cela montrait que le ciel ne donnait pas deux cadeaux à une personne.
    Il semblait que Subaru était classée parmi les 10 meilleures même dans une école célèbre comme Private Atlas Academy.

    Je vois. Subaru et Mitsuki étaient de bonnes amies. D'ailleurs, Subaru était très intelligente. Même les spécifications académiques de Mitsuki pourraient augmenter si Subaru l'aidait dans les études.

    "Aa, alors je te laisse ça. Aide Mitsuki avec ses études. "

    "Bien sûr. Venez aujourd'hui alors. En outre, Onii-chan sera là aussi. N'est-ce pas simplement parfait pour augmenter le taux de rencontre de Mitsuki-chan et Yurino Tamaki?

    "Ohh!"

    Néanmoins, j'étais assez reconnaissant que nous puissions organiser une session d'étude chez Yurino-sensei et Subaru.
    Le fait que Mitsuki était nulle dans les études était déjà hors de mon contrôle. En premier lieu, le problème était peut-être que moi, celui qui lui enseignait, manquait de connaissance. Pourtant, cette Mitsuki était bien trop nulle en maths et en sciences.
    "Mais tu sais quoi? Fais attention, parce que si tu es excessif peut être qu'elle ne sera pas capable de faire tomber amoureux la cible d'origine. Tu vises la route de Prince, n'est-ce pas?"

    "Je vois. Eh bien, je n'ai pas l'intention de laisser Mitsuki capturer quelqu'un sauf Prince. Après tout, c'est plutôt pitoyable de transformer Hasumi en rival et le niveau de difficulté de sensei semble élevé. Si je considère quelqu'un d'autre que Prince, Takayanagi pourrait être un bon choix. "

    Essayer de capturer Soutarou et Kaname peut faire en sorte que Mitsuki et Hasumi deviennent rivales, le niveau de difficulté de Yurino semblait élevé, elle avait trop peu de connexions avec Ikuto et c'était trop tard, de plus Junya était hors de question. À ce stade, je pensais à viser soit Takayanagi, dont la cote de favorabilité semblait élevée en ce moment, soit la voie normale du Prince.

    "Hm ~ m. Alors, qui veut Mako?

    "Hein? Moi?"

    "Est-ce Soutarou comme prévu? Ou JunJun? "

    J'étais très préoccupé par les mots «Soutarou comme prévu». Qu'entends-tu par «comme prévu»?
    Soutarou est mignon et je l'aimais bien, mais cet "amour" c'est simplement celui d'un ami. D'un autre côté, Junya est impensable. Même quand j'étais une femme, les chances de développer des sentiments romantiques pour ça étaient nulles, sans exception. En fait, c'était un zéro absolu.
    "Personne."

    J'ai parlé froidement mais Subaru souriait pour une raison quelconque. Quelle perte de sa beauté.

    La soirée ce jour-là. Il était décidé que Mitsuki resterait chez Subaru. Bien que Subaru m'ait dit de rester aussi, j'étais actuellement en quelque sorte un homme. Considérant que le fait que des lycéens de sexe opposé restent ou dorment ensemble n'était pas exactement encouragé, j'ai rejeté l'offre.
    C'est bon pour Subaru car elle sait que j'étais avant une femme. Cependant, tout le monde pensait que j'étais un homme. Ça allait être gênant si des soupçons étranges surgissaient.

    La maison de Subaru était juste à côté de la nôtre. Il semblait que Mitsuki, ayant de bonnes relations avec Subaru, était venue et avait été traînée plusieurs fois ici.

    "Rester chez Suba-chan, hein ~. Mako-chan devrait juste rester aussi. "

    "C'est bon. Je vais juste participer à la séance d'étude. "

    "C'est vrai. C'est le but principal hein. J'ai besoin de travailler dur aussi. "

    Mitsuki, qui avait levé son petit poing, était vraiment, vraiment mignonne.
    Comme prévu de mon ange de 1,55m. Des cheveux frisés roses et des yeux avec de grandes iris. En dépit d'être petite, ses cuisses et ses fesses étaient dodues et sa peau était douce. Sa taille serrée était étrangement érotique. L'enfant de ma famille était vraiment mignonne. Je ne pouvais pas croire qu'une fille aussi mignonne soit ma petite soeur.
    En appuyant sur l'interphone, j'entendis la voix de Subaru et la porte s'ouvrit immédiatement. C'était Subaru avec laquelle j'avais pris le thé tout à l'heure.
    "Heya. Entre."

    Subaru se tenait dans l'entrée avec une tenue inhabituellement sommaire composée d'un t-shirt et d'un short. Ses longs cheveux noirs étaient attachés en deux queues. Comme prévu de Subaru, elle avait l'air jolie en dépit d'une telle tenue vestimentaire.
    Mitsuki était également vêtu d'une robe en dentelle blanche et d'un cardigan. Super mignonne. Son apparence mignonne ne perdait pas contre la beauté percutante de Subaru.

    "Je suis là pour jouer, Suba-chan ~"

    "Mitsuki, tu n'es pas venu jouer. Tu es ici pour étudier, n'est-ce pas?

    "Oh c'est vrai. Je suis ici pour étudier, Suba-chan. "

    Elle soulevait le sac fourre-tout contenant ses cahiers jusqu'au niveau de ses yeux.

    "Là là. Nous pouvons juste étudier avec désinvolture. Ici, entrez. "

    "Ne gâte pas Mitsuki, Subaru."

    "Qui est celui qui la gâte le plus!"

    Je ne gâtais pas Mitsuki ou quelque chose comme ça, tu sais.
    J'augmentais ses spécifications très sérieusement et c'était justement parce que je ne la gâtais pas que je la forçais à étudier. C'est juste que j'étais un peu siscon.

    Yurino-sensei était assis sur le canapé du salon. Il se prélassait dans ses vêtements en regardant la télévision. Je connaissais seulement le Yurino-sensei de l'école, donc ça faisait un peu bizarre de le voir si différent.

    "Onii-chan, Mako et Mitsuki-chan sont arrivés."

    "Bienvenue. Etudiez dur, Makoto-kun et Mitsuki-san ~ "

    Yurino-sensei avait probablement pris un bain, il apparaissait encore plus jeune que d'habitude et semblait étrangement érotique. Il était tellement érotique que je ressentais des frissons dans ma colonne vertébrale. Est-ce parce qu'il avait des lunettes? Les verres pouvaient entièrement changer l'atmosphère d'une personne après tout.

    "Yurino-sensei! Je vais faire intrusion. "

    Mitsuki caressait nerveusement ses épaules.

    "Ne sois pas si nerveuse, Mitsuki-san. Parce que je suis juste l'onii-chan de ton amie en ce moment. "

    Sensei souriait ironiquement à Mitsuki.
    Nous étions assis à la table à manger pour 4 personnes dans le salon. En y repensant, je n'ai jamais demandé à Subaru en profondeur, mais quelle est la configuration de sa famille dans ce monde? Je me demandais ce que faisaient son père et sa mère. Etaient-ils stationnés loin de la maison en raison du travail comme les Sakurai?
    Subaru et Mitsuki étaient côte à côte alors que j'étais en face d'elles. Mitsuki commençait à réviser ses leçons supplémentaires avec Subaru et j'ouvrais nos devoirs de vacances d'été.

    "Mako-chan, il y a déjà quelque chose que je ne comprends pas ..."

    "Eh, quelle partie?"
    "Ici. Question 4. "

    Il devrait y avoir une limite à ses problèmes en maths et en sciences, n'est-ce pas.
    Je me penchais en avant et lisais le problème. Ce problème avait été fait pendant la leçon supplémentaire.

    "Ah, c'est ..."

    J'essayais de lui expliquer de la façon dont Yurino-sensei m'avait appris. Cependant, mon explication avait pu être difficile à comprendre car Mitsuki inclinait la tête légèrement. À l'origine, j'étais mauvais en mathématiques et en sciences, et c'est pourquoi je ne pouvais pas bien l'expliquer.

    "Laisse moi voir. Je vais te l'expliquer si cela ne te dérange pas. Je ne porte pas de blouse de laboratoire maintenant, mais je suis toujours un professeur de biologie, tu sais ~ "

    "Eh, mais. C'est le jour de repos de sensei. "

    Mitsuki se raidit immédiatement quand Yurino-sensei s'approcha, assise en une posture droite.
    Subaru éclata de rire, faisant "Kekeke" alors qu'elle faisait tournoyer langoureusement son stylo.

    "C'est bon, Mitsuki-chan. Laisse onii-chan te l'expliquer ~. Il peut probablement te le faire comprendre beaucoup mieux que Mako. Il est toujours considéré comme un enseignant même s'il est comme il est. "

    "Hey, Subaru.Que veux-tu dire par «toujours considéré». Je suis un enseignant à part entière. "

    "Désolé, bro."
    Encore une fois, il était étrange d'entendre Yurino-sensei parler avec désinvolture.

    Alors sensei ressemblait à ça et parlait comme ça devant Subaru. Comparé à sa façon habituelle de parler palpable et langoureuse, je pensais que sa façon de parler actuelle était bien meilleure. Mais cela n'apparaissait probablement que devant sa soeur, Subaru, ou après qu'il ait été capturé. La vraie question était de savoir si ça allait pour les frères et soeurs Sakurai, de voir ça, alors que leur cote de favorabilité avec lui était proche de zéro.
    En y réfléchissant, je pense que Subaru avait mentionné que le personnage rival de la route de Yurino Tamaki était sa jeune sœur Subaru. Qu'est-ce que Subaru pensait de ça? Quand nous avions été transportés pour la première fois dans ce monde, elle avait dit qu'il était impossible d'avoir une romance avec Tamaki, mais je me demandais si ses sentiments avaient changé au cours de ces quelques mois.
    Si je le disais à Subaru, elle hurlerait probablement de rire, en disant: "Que dis-tu!"

    "Alors, Mitsuki-san, quelle partie ne comprends-tu pas?"

    "Ah, euh ..."

    Quand je jetais un regard à Subaru, elle souriait en les regardant.
    Cette expression était constituée du sourire semblant dire "Super, ça marche!" , qu'elle avait quand elle parvenait à ce qu'un CG apparaîsse selon ses attentes.
    C'est vrai, n'est-ce pas? Je me sentais soulagé. J'aurais pu le penser. Rester trop longtemps dans le monde du jeu otome pourrait m'avoir empoisonné. Malgré tout cela, je ne serai pas lié par des questions d'amour, n'est-ce pas?

    "C'est correct. Mitsuki-san apprend vite ~ "

    "Hehehe, c'est peut-être grâce à Mako-chan m'enseigne tous les jours. Il semble que tout ce que Mako-chan m'a appris jusqu'ici se coordonne parfaitement après l'explication de sensei. C'est vraiment facile à comprendre. "

    "Le suivant c'est la question ici. Comment est-ce? "
    Sensei pointait le problème alors qu'il se tenait à côté de Mitsuki.
    Mitsuki était différente de comment elle était juste avant, et était heureuse de résoudre le problème. De temps en temps, elle relevait la tête et posait des questions à sensei. Sensei avait aussi l'air content en regardant joyeusement Mitsuki répondre à des questions.

    Mitsuki était-elle sur la route de Yurino Tamaki?
    Personnellement, je recommandais la route de Prince. Mais c'était en grande partie parce que j'avais une arrière-pensée. C'était la voie qui, selon moi, avait la plus grande probabilité de me ramener dans le monde réel.

    "Makoto-kun? Y a-t-il quelque chose que tu ne comprends pas? "

    En levant mon regard vers la douce voix, mes yeux rencontrèrent ceux de Yurino-sensei.
    Il faisait "Nn?", souriant alors qu'il inclinait légèrement la tête, c'était juste un peu, vraiment juste un peu, semblable à Subaru.

    "Ah, nah ... je vais bien."
    Snap , la mine de mon crayon se brisa car j'avais utilisé trop de force. Je pourrais avoir été trop tendu. Parce que je sentais trop de Subaru en Yurino-sensei. 

    Sensei et Subaru n'étaient pas liés par le sang. Même alors, dans ce moment inattendu, il dégageait une atmosphère quelque peu similaire.
    Par exemple, la douce courbe de sa bouche quand il riait ou son habitude de haleter un peu quand il riait. Par exemple, son parfum nostalgique comme celui des olives parfumées [2] que j'attrapais parfois.

    Peut-être que j'étais similaire à Mitsuki aussi? Etais-je semblable à Mitsuki?
    Si oui, je pourrais être, juste un peu, heureux.



    [1] Fujoshi / fudanshi = littéralement femmes / hommes pourris.
    [2] C'est un type de fleur.

     

    Chapitre précédent / IndexChapitre suivant



    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :