• Dokidoki chapitre 41

     

    Chapitre 41 - Le baiser, le chien et le loup [3]

     

    Quand je me suis réveillé le matin, pour une raison quelconque, Ichigo-chan me serrait dans les bras.
    Cette situation n'était pas imprévisible ... en fait, c'était vraiment prévisible mais c'était quand même choquant. Est-ce normal pour des lycéens? J'en ai assez de cette question. Ce n'est pas normal. Comme prévu, j'ai appris à le savoir.
    En étirant mon bras, j'éteignis l'alarme de mon réveil. Je poussais le front d'Ichigo-chan qui enfouissait son visage dans ma poitrine pour essayer de l'arracher mais il s'accrochait fermement et ne me lâchait pas.

    J'atteignais mes lunettes mais ma main était un peu trop courte. Heureusement, ma vue sur les deux yeux était de 0,3. Eh bien, ce n'est pas comme si je ne pouvais pas voir quelque chose alors j'abandonnais l'idée d'essayer d'attraper les lunettes.
    Tendant les yeux vers l'horloge, je vis qu'il était 10h du matin. J'aurais dû régler l'alarme à 9h. Cependant, elle avait peut-être été retardée parce que je l'avais répété plusieurs fois.
    Il était temps que je commence à me préparer et à attendre Soutarou. Par conséquent, je devais réveiller Ichigo-chan et j'espérais qu'il partirait.

    "Ichigo-chan, Ichigo-chan."

    Comme s'il se plaignait, des sillons se formaient entre les sourcils d'Ichigo-chan. Vraiment, même Ichigo-chan avait l'air d'un innocent lycéen quand il dormait.
    J'étais désolé de le faire alors qu'il dormait si paisiblement mais je pris l'épaule d'Ichigo-chan et le secouais. Cependant, il forma simplement des sillons entre ses sourcils et grogna d'une voix indistincte qui rappelait le souffle d'un dormeur.

    Bonté, est-ce que Soutarou n'arrivera pas avant qu'il ne se réveille? J'essayais d'imaginer le pire scénario qui se produirait si je le laissais rester.
    Soutarou était en route. À ma place, comme je ne pourrais pas bouger, Mitsuki recevra Soutarou. Mitsuki guidera Soutarou dans ma chambre. C'est le scénario où Mitsuki et Soutarou sont témoins qu'Ichigo-chan et moi nous étreignons dans nos bras. Trop terrifiant.
    C'est une situation où je ne pourrais pas trouver de bonne excuse. Bien que ce ne soit pas comme si je devais avoir une bonne excuse pour ça, j'avais l'impression que Soutarou serait triste.

    "Réveille-toi, Ichigo-chan."

    "N'est-ce pas un jour de repos aujourd'hui. Un peu plus…"

    Je fus étreint encore plus étroitement. Il n'y avait absolument aucun signe de réveille. Je secouais à nouveau son épaule. Pourtant, bien sûr, il s'agitait simplement un peu.
    Si c'est le cas, j'aurais dû fixer le rendez-vous avec Soutarou un peu plus tard. Je ne m'attendais pas à ce qu'Ichigo-chan soit aussi dur à réveiller.

    "Ouais, s'il te plaît, rentre chez toi et dors. N'ai-je pas dit hier que j'avais quelque chose?"

    "Je ne veux pas."

    A tel point qu'on ne penserait pas qu'il gémissait dans son sommeil il y avait un instant, il commença à ricaner les yeux grands ouverts. Il arrêta de me serrer dans ses bras, posa son coude sur le lit et sourit en me regardant.
    Qu'est-ce qu'il avait avec lui? Gémissait-il pour rendre les choses plus difficiles pour moi? Il semblait qu'Ichigo-chan aimait rendre les choses difficiles pour moi.

    J'avais l'impression d'être sur le point de le frapper mais je me retenais. C'était futile même si on grondait des gens comme lui.

    "Ichigo-chan, assis-toi là."

    "'Kay."

    L'obéissant Ichigo-chan se leva et s'assit en seiza sur le lit. Pendant ce temps, je m'assis les jambes croisées devant lui.

    "Je dois me réconcilier avec Soutarou. Comprends-tu?"

    "Aye."

    Ichigo-chan acquiesça.

    "Alors, pour le moment, rentre chez toi s'il te plaît."

    "Embrassons-nous alors."

    "Comment est-on arrivé à ça"

    Que dis-tu avec cette expression si sérieuse? Je me sentais un peu étourdi, ne comprenant pas. En appuyant sur la zone entre mes sourcils, je penchais ma tête.

    "Montre-moi tes sous-vêtements alors. Sous-vêtements."

    Je pensais que nous avions eu la même conversation hier.
    Pourquoi voulait-il m'embrasser, Sheesh. Aussi, pourquoi voulait-il voir mes sous-vêtements! Est-ce amusant pour un gars de voir les sous-vêtements d'un autre gars? Mes sous-vêtements ressemblaient sûrement à ce que portait Ichigo-chan, vous savez.
    Je poussais un profond soupir et tapais sur la joue d'Ichigo-chan.

    "Je ne les montrerai pas."

    "Pourquoi? N'est-ce pas bon puisque nous sommes tous les deux des hommes? "

    Ichigo-chan se serra ses bras comme s'il piquait une crise.
    Y a-t-il un idiot qui vous demandera après avoir été invité "Montrez-moi, montrez-moi!" De façon si intensive? Ça ne me dérangerait pas si ça on les voyait normalement. Pourtant, bien sûr, j'étais réticent à le montrer à quelqu'un qui voulait les voir.
    En premier lieu, mon apparence extérieure actuelle était celle d'un gars mais j'étais une femme à l'intérieur. Cela pourrait sembler étrange, mais je ne pouvais pas dire "Bien sûr, vas-y" quand un gars me demandait de montrer mes sous-vêtements.

    "Sérieusement…"

    "Ma chance ~"

    Quand je tentais de descendre du lit et que j'étais dans une position agenouillée, mon pantalon de survêtement fut tiré et s'enleva proprement. Naturellement, mes sous-vêtements étaient complètement visibles.

    "Ahh, quoi, la couleur est vraiment ennuyeuse. Je pensais que tu portais du rose ou quelque chose comme ça."

    Eh bien, désolé d'être ennuyeux. Même quand j'étais une femme, je n'avais jamais aimé les sous-vêtements roses ou rouges.
    Quelle couleur de sous-vêtement est conventionnelle pour les lycéens? Est-ce qu'ils portent du rouge, de l'or, etc.? Les boxers de Soutarou étaient orange, les couleurs chaudes sont-elles populaires? Plutôt, quel genre de sous-vêtement Ichigo-chan voulait-il que je porte? Ainsi, j'ai ressenti diverses émotions, mais pour l'instant, je remettais mon pantalon de survêtement.

    Alors que je réfléchissais à la façon de transmettre cette colère irrémédiable, de toutes les choses possibles, Ichigo-chan saisit mes fesses. Et puis,presse, il commença à les masser. J'étais tellement abasourdi que je ne pouvais même pas crier.

    "Tes fesses sont petites, hein. Et tu as une taille étroite. "

    "Ahh, qu'est-ce que tu as dit, qu'est-ce que tu as dit."

    Après tout, ce type trouverait cela amusant si je lui résistais inutilement. Ne lui résistons pas spécifiquement et laissons-le faire ce qu'il voulait.

    Pourtant, j'aurais aimé qu'on me dise que j'avais une taille étroite quand j'étais une femme. À cette époque, même si je n'étais pas particulièrement potelée, je n'étais pas maigre non plus. Depuis que j'ai été transporté ici et que j'étais devenu un homme, je pense que plusieurs modifications ont été apportées. Après tout, avec Mitsuki était si mignonne, mince et attrayante, et en plus ce monde étant un jeu d'otome, tous les rêves et les espoirs seront déçus si moi, le frère aîné, était un géant moche, insupportable pour les yeux.
    En outre, les «frères aînés» dans les jeux d'otome de nos jours sont également des cibles capturables et les frères plus âgés et plus jeunes dans les jeux d'otome que Subaru font sont tous les ikemen étincelants. Je suis désolé que seul le 'frère aîné' de Dokidoki Renai Kakumei Revolution ne soit pas un ikemen. Au crépuscule, même si vous me regardez sous un jour favorable, je suis à peine quelqu'un de moyen.
    Depuis que je suis devenu un mec grand, ça aurait été bien si mon visage était aussi amélioré. Si j'étais un ikemen, je serai toujours traité comme un ikemen même si je serrais les fesses d'un mec comme ça, hein. On dit souvent que les humains sont jugés à 90% par leur apparence extérieure.

    Alors que mon cœur était dans un état critique ORZ, Ichigo-chan arrêta de masser mes fesses et commença joyeusement à se changer. Sérieux ce gars suivait "son propre rythme".

    "Makoto devrait bientôt se changer aussi. Est-ce que tu n'as pas un rendez-vous avec ce gars?"

    "C'est vrai, mais c'est super ennuyant de te l'entendre dire."

    Sans un brin de timidité, Ichigo-chan se changea directement devant moi.
    Pour le moment, je mis mes lunettes à monture noire et commençais à me changer. Ichigo-chan se changea avec l'uniforme scolaire qu'il portait alors que je commençais à me changer en tenue décontractée. Je voulais seulement prendre le thé avec Soutarou, donc un jean, un t-shirt et une veste suffiront, je suppose. Si c'était du shopping avec Mitsuki, je prendrais mon esprit combatif et choisirai le style d'un frère aîné Ikemen ♡.
    Ayant fini de se changer, Ichigo-chan revint s'asseoir sur le coussin sur le sol et commençait à lire le manga sur la recherche du Grand Trésor de One Piece.

    "Ichigo-chan, tu ne pars pas?"

    "Naw. Pourquoi?"

    Tu n'étais pas obligé de parler avec un ton si sincèrement perplexe. Tu me donnais l'impression que c'était moi qui pose une question bête.

    "Pourquoi ... parce que je vais voir Soutarou."

    "Je rencontrerai aussi Soutarou."

    "Hein? Pourquoi le voudrais-tu?"

    Pourquoi Soutarou et Ichigo-chan devraient-ils se voir? Il n'aurait pas dû y avoir de relation entre Soutarou et Ichigo-chan.
    De plus, je voulais parler à Soutarou seul. En outre, Ichigo-chan serait certainement un obstacle s'il était là.

    Pendant que je réfléchissais à la façon de lui dire cela pour qu'il comprenne, l'intercom retentit. Il était déjà 11h passé. C'était sans doute Soutarou qui était arrivé.

    "Est-ce normal de ne pas y aller?"

    "... c'est bon."

    "Dois-je y aller alors?"

    Ses lèvres se courbaient en un sourire. Ichigo-chan appréciait définitivement cette situation.
    Bien que je n'avais absolument aucune idée de la façon d'expliquer cette situation à Soutarou, je ne pouvais pas continuer à ignorer l'interphone.
    D'une certaine manière, je commençais à avoir envie de pleurer. Il y avait tellement de signes de futur carnage que j'avais envie de vomir. J'allais probablement me sentir encore plus malade à partir de maintenant.

    Je levais mes hanches extrêmement lourdes [1] et marchais lentement jusqu'à l'entrée.
    Aahh, comment devrais-je expliquer cette situation? Est-il nécessaire de l'expliquer d'ailleurs? Puis-je le régler avec "Un ami est venu ~"? Oui, ça devrait pouvoir se faire. Après tout, nous étions amis. Soutarou et moi, Ichigo-chan et moi sommes amis. Il ne devrait pas être étrange de dire à un ami qu'un autre ami était resté dormir. Cela ne devrait pas être le cas, mais j'avais l'intuition que les choses n'allaient pas si bien se passer.
    Quel que soit le cas, on dirait que ça va devenir quelque chose d'exceptionnellement gênant.

    "Ma faute, je t'ai fait attendre. Bienvenue."

    "Non, je suis désolé pour la brusquerie."

    "Soutarou ..."

    En ouvrant la porte, je vis Soutarou se tenir là timidement.
    Après avoir été traité froidement par Soutarou ces deux jours, ce sourire était si engageant. Jusqu'à présent, je n'avais jamais rien pensé du sourire de Soutarou, mais pour le moment, en cet instant, c'était un sourire d'un ange. Comme prévu, Soutarou était un ikemen, hein. C'était vraiment merveilleux.

    "D'une certaine façon, j'ai l'impression que ça fait longtemps, que nous ne nous sommes pas parlé comme ça. "

    "C'est sûr. Alors, moi, hum- "

    Au moment où j'ouvrais la bouche pour m'excuser de ce qui s'était passé l'autre jour, quelqu'un m'enlaça par derrière.

    "Makoto, tu mets trop de temps pour revenir."

    Avec un bras enroulé autour de mon cou, il posait son menton sur ma tête.
    Les yeux de Soutarou s'élargirent de surprise alors qu'il regardait Ichigo-chan qui devait être au-dessus de sa tête.

    "… Va-t'en. Je parle à Soutarou maintenant. "

    "Je parlais aussi à Makoto. C'est lui qui s'est incrusté entre nous. "

    Je piquais ses côtes avec mon coude pour le repousser mais il s'accrocha encore plus étroitement à moi et ne voulait pas partir.
    Ignorons Ichigo-chan. Ayant décidé cela, je fis à nouveau face à Soutarou. C'était un peu surréaliste de parler avec Ichigo-chan toujours accroché à moi mais ce n'était pas le moment pour y penser.

    Je suis désolé pour l'autre jour, au moment où j'ouvrais la bouche pour dire ça, Soutarou me tira le bras. Cependant, le musclé Ichigo-chan me serrait par derrière. La violance de la traction était simplement suffisante pour me faire me demander si mon bras allait se détacher, mon corps n'avait pas bougé d'un pouce. 

    "Arrête de tenir Mako."

    Soutarou agrippait ma main et regardait Ichigo-chan.

    "Ah? Makoto n'est pas à toi, mec."

    "Il ne peut pas être à moi mais il n'est pas à toi non plus, c'est vrai. De plus, Mako n'aime pas être étreint par toi. "

    Zap zap , les étincelles volaient au-dessus de ma tête.
    Comme prévu de ces deux personnes grandes et musclées. Ils sont vraiment intenses, n'est-ce pas, je souhaitais que ce soit l'affaire de quelqu'un d'autre alors que je regardais au loin.
    Je prévoyais que Soutarou ne serait pas content si Ichigo-chan apparaissait mais je ne pensais pas qu'il allait se battre.

    Je me demandais ce que je devrais faire.
    Si c'était un jeu d'otome, je pourrais choisir parmi environ 3 choix, ce qui est génial. Cependant, dans cette situation où ce n'est pas un jeu, les choix étaient infinis. De plus, je ne pouvais même pas recommencer si j'échouais.
    Eh bien, que dois-je faire?

     


    [1] Pas littéralement ... un peu comme un cœur lourd ; p

     

    Chapitre précédent / IndexChapitre suivant



    1
    Lady Tara
    Vendredi 4 Mai 2018 à 22:31

    Et bah... Bon courage Mako !

      • Lundi 7 Mai 2018 à 22:23

        Ouai Mako en a bien besoin ; )

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :