• Dokidoki chapitre 39

     

    Chapitre 39 - Le baiser, le chien et le loup [1]

     

    "Ichigo-chan ... je suis troublé."

    "Je vois."

    "Ichigo-chan, je ne comprends pas le cœur d'un homme. Pourquoi Soutarou m'a-t-il ignoré?"

    Finalement, j'ai amené Ichigo-chan chez moi. Ou plutôt, je devrais dire qu'il m'a ramené à la maison, alors que ma tête était vide, et que j'étais hébétée et vraiment décontenancé par le fait que Soutarou m'avait ignoré.
    Bien que par nature je ne m'intéresse pas trop aux relations humaines, c'était choquant d'être traité froidement par Soutarou. C'est parce que je pensais que c'était naturel pour lui de venir toujours à moi, en criant "Mako, Mako". Mais cette façon de penser appartient à quelqu'un avec une mauvaise personnalité, n'est-ce pas?
    La relation entre Soutarou et moi a été fondée sur la gentillesse de Soutarou. Quelles que soient les choses égoïstes que je dis, peu importe si ce que je fais est imprudent, Soutarou est celui qui acceptera tout.

    Les amis sont probablement des êtres qui se disputent de temps en temps. Je n'ai peut-être pas besoin de le prendre au sérieux.
    Cependant, même avant je n'ai jamais fait l'expérience de me disputer véritablement avec des amis. C'est pourquoi je ne sais pas comment nous réconcilier. Est-ce que ça ira si je dis que je suis désolé? Je suis désolé - en dépit d'être des mots si simples, je ne sais pas quand les dire et quelle expression faire quand je les dirais.

    "N'es-il pas en colère parce que tu es avec moi, Sakurai? C'est probablement juste de la jalousie. "

    "Jalousie…"

    Je regardais le pot avec de la viande et du ragoût de pommes de terre dedans.
    Ce ragoût de viande et de pommes de terre a été fait par Mitsuki. La cuisine fait maison de Mitsuki, avec ses spécifications élevées dans les travaux de ménage, est superbe. Comme Mitsuki est au-dessus du reste seulement pour la cuisine et l'attrait, elle n'est vraiment pas douée en sport et dans les études.
    Alors que Mitsuki, avec une féminité incroyablement élevée, à mes yeux était super adorable, cette Mitsuki était toujours incapable de faire tomber Prince.

    Ragoût de viande et de pommes de terre, soupe de miso, riz fraîchement cuit et ailes de poulet achetées à la charcuterie voisine. C'était du pudding, également fabriqué par Mitsuki, pour le dessert.
    Les plats étaient disposés sur la table à manger pouvant accueillir quatre personnes.

    "Il t'aime bien, tu sais. Tu es vraiment dense "

    Je ne connais pas grand chose à la romance. Je suis au courant de ça. Après tout, j'étais une femme impopulaire qui n'avait aucune expérience romantique et qui n'avait jamais eu de confession auparavant.
    Pourtant, Soutarou m'aimait bien? Soutarou est un personnage capturable de l'héroïne, Mitsuki, tu sais. De plus, je suis devenu un homme maintenant. Soutarou ne devrait pas pouvoir m'aimer romantiquement.

    "Comment puis-je me réconcilier avec lui, alors?"

    "S'excuser peut marcher. Dis 'Désolé, je sors avec Subaru-san'. Après dit quelque chose comme' Restons amis maintenant '."

    Oh, c'est vrai. Ichigo-chan pensait que Subaru et moi sortions ensemble.
    J'ouvris la bouche et profitais de l'occasion pour lui dire la vérité.

    "Subaru n'est pas ma petite amie. C'est juste que Subaru a quelqu'un d'autre qu'elle aime. Voilà pourquoi."

    "Aa, eh bien, je le pensais aussi. Toi et Subaru-san ne donniez pas l'impression que vous sortiez ensemble après tout. Mais je pensais aussi que je n'avais aucune chance. C'est pourquoi j'abandonne déjà ... bon appétit. "

    Après avoir bien mis ses mains ensemble et baissé la tête, Ichigo-chan tendit la main vers le ragoût de viande et de pommes de terre.
    Bien qu'il savait qu'il n'avait aucune chance avec Subaru, Ichigo-chan mâchait tranquillement la patate sans changer d'expression. En observant cela, je sirotais aussi la soupe de miso. Parmi les plats sur la table, seule cette soupe de miso avait été faite par moi. Le goût était peut-être légèrement trop fade.

    "Je vois. Je suis désolé de t'avoir trompé. "

    "Pas vraiment. C'est la faute de Subaru-san car elle n'était pas capable de me rejeter directement. Plus important encore, cette soupe miso est savoureuse. Tu l'as fait, n'est-ce pas? C'est incroyable. "

    Laissant de côté la discussion pour savoir si Subaru est gentille ou pas à une date ultérieure, j'étais heureux que Ichigo-chan ait une personnalité aussi simple. J'étais inquiet qu'il soit plus attaché à Subaru, et qu'il ne se mette en colère et me blesse pour l'avoir trompé, mais il peut être un gars étonnamment gentil.

    "Il y a en a encore, tu sais. Parce que Mitsuki et moi cuisinons beaucoup plus que nécessaire, même s'il n'y a que nous deux. A ce moment-là, j'aurais dû inviter Soutarou aussi ... "

    "Sheesh, n'est-ce pas bien si tu te réconcilies bientôt. Comme c'est efféminé. "

    Eh bien, désolé d'être efféminé. J'étais une femme jusqu'à il y a trois mois, tu sais.
    Comme c'était commode de redevenir une femme et de redevenir un homme quand c'était opportun pour moi. En fin de compte, avec quel genre voulais-je vivre? Vais-je rester une créature dont le genre ne peut être différencié et mourir de cette façon?
    Subaru semblait profiter pleinement de cette vie après avoir été transporté dans un jeu d'otome, mais je ne l'apprécie pas du tout et si possible je voulais revenir en arrière maintenant. Je voulais rentrer.

    Je me demande quel est ce sentiment sombre qui arrive de nulle part. Je ne devrais pas être une personne capricieuse cependant.

    "Mais je ne peux pas faire ça."

    Juste comme ça je m'allongeais sur la table, et je commençais à gémir.
    Si c'était un jeu j'appuierais certainement sur le bouton de réinitialisation, mais c'est techniquement la réalité.

    "Sakurai."

    "Je ne veux pas."

    "Oi."

    Si je lève la tête maintenant, je vais certainement pleurer. Bien que je ne sais pas pourquoi je pleurerai, je vais certainement pleurer.

    "Ichigo-chan, ennuyeux."

    "Oi, lève la tête, Sakurai."

    Je repoussais la main d'Ichigo-chan qui venait vers moi. Ichigo-chan retira sa main.
    Même si je n'ai pas invité Ichigo-chan pour évacuer ma colère contre lui. Même si mon but était de le séparer de Subaru et de le faire tomber amoureux de Mitsuki, c'était embarrassant que mon comportement soit si honteux.

    C'était parce qu'Ichigo-chan me faisait face si franchement que mes vraies pensées se révélaient, n'est-ce pas.
    Cependant, Ichigo-chan n'était pas ma famille, mon amant ou même un ami. Il se peut que je sois vraiment froid en disant ça de cette façon mais c'est vraiment juste une connaissance. Ce n'était pas quelqu'un avec qui je pouvais agir de façon gâtée et dont je pouvais dépendre.
    Je levais doucement la tête et regardais directement Ichigo-chan. Sanpakugan couleur grenat, qui brûle. C'est une couleur d'oeil possible seulement parce que c'est un jeu d'otome.

    "Je ne te comprends pas.Quel 'toi' est le vrai? "

    "... Eh?

    "Aujourd'hui, tu as envoyé voler des délinquants, alors que maintenant, tu agis comme une fille faible. Que fais-tu semblant d'être? Quel est le vrai Sakurai Makoto? "

    Je pense que Soutarou et Kaname m'ont déjà dit quelque chose de similaire auparavant.
    En effet, pour devenir le cool onii-chan de Mitsuki, je suis conscient que j'essaie d'agir comme un «moi». Cependant, encore une fois, cela me semblera étrange si je révèle «le moi qui était une femme» dans le monde réel.
    Que ce soit en tant qu'homme ou en tant que femme, j'avance tout de même et c'est bizarre. Il semble que je vais me séparer en deux si je bouge juste un peu.
    Mes bras se détachent et mes jambes se détachent alors que j'avance. Peu à peu, petit à petit, le vrai «moi» disparaît. N'est-ce pas quelque chose de naturel quand les humains mûrissent, n'est-ce pas en fait quelque chose de commun?

    Tant que j'agis comme le «moi» idéal, le «moi» disparaîtra petit à petit et renaîtra comme un nouveau «moi».

    "Je suis moi. Mais j'étais vraiment pathétique cette fois. Tu m'as dit la vérité en face, alors mes vraies pensées sont inconsciemment ressorties."

    N'importe qui agira comme leur idéal.
    Ça peut sembler difforme et vous pourriez même ne pas aimer un tel individu.

    Même ainsi, j'étais l'onii-chan de Mitsuki.
    Même si c'est étrange et que je ne me sens pas à ma place, même si c'est mis en évidence. Je continuerai à jouer le rôle de cool onii-chan de Mitsuki. Si je le fais, sûrement un jour, je serais quelqu'un de bon, cool, fiable, quelqu'un pour qui les joueuses d'otome diront "Trop cool, onii-chan ~! Kyaakyaa ", je vais devenir ce genre d'onii-chan.

    "Bien! La grande stratégie pour réconcilier Soutarou et Makoto, nous allons avoir une réunion stratégique yo. Je ne te laisserai pas dormir ce soir, Ichigo-cha- "

    Ichigo-chan saisit mon bras avec sa main droite, et plaça à l'arrière de ma tête sa main gauche.

    "... Ichigo-chan?"

    Le visage d'Ichigo-chan était à 20 cm du bout de mon nez.
    Je pouvais voir mon expression égarée se refléter dans ses yeux grenat.

    "Sakurai."

    "O-ouais?"

    "J'en suis venu à t'aimer."

    Comment cela était-il né de cette enchaînement d'événements?
    Les premiers mots qui me viennent à l'esprit sont ceux-ci.

    Le visage d'Ichigo-chan s'approchait progressivement et ses lèvres frôlaient les miennes ... juste avant ça, je repoussais de toutes mes forces ses épaules et donnais une claque avec tout ce que j'avais en direction d'Ichigo-chan qui était tout près.

    "UOOOOI! Qu-qu, qu'est-ce que tu ..."

    "Parles après t'être calmé, Sakurai."

    Après avoir reçu la gifle sur sa joue contenant toute la puissance d'un lycéen, sa joue était rouge vif.
    Tenant sa joue gauche rouge vif, Ichigo-chan revint lentement à sa place. Et puis, il recommença à manger comme si rien ne s'était passé. Incompréhensible.

    "Ichigo-chan, quoi, quoi-"

    "'Qu'est-ce que tu racontes, c'est un baiser n'est-ce pas. Je n'ai pas réussi à le faire cependant. Je suis découragé parce que tu m'as donné une gifle."

    Qu'est-ce qu'il y a avec ce mec! Incompréhensible.
    Tout le monde l'aurait repoussé s'ils étaient sur le point d'être embrassés soudainement. Pourquoi était-ce comme si moi, qui avait rejeté le baiser, était le méchant. Je peux accepter un baiser surprise de quelqu'un que j'aime, mais n'était-il pas normal de rejeter un baiser d'un mec qui était moins qu'un ami?
    De plus, n'aimait-il pas Subaru jusqu'à il y a quelques instants? Ton cœur a changé trop vite. C'est décourageant.

    "'Découragé' tu dis ... Tu ..."

    Pensant qu'il pourrait essayer de m'embrasser à nouveau, je fixais Ichigo-chan, effrayé.
    En me regardant me comporter comme ça, Ichigo-chan renifla avec dédain.

    "Tu ne dois pas être si prudent, je ne le ferai plus. Tu es trop conscient. "

    "La ferme. Je n'étais pas particulièrement prudent ou quoi que ce soit. Tu es celui qui est trop conscient! IIIdiot, iiidiot! "

    En ramassant les baguettes, j'attrapais le ragoût de viande et de pommes de terre.
    Penser à tout ça m'a d'une façon ou d'une autre donné faim. J'ai envie de manger la délicieuse cuisine maison de Mitsuki qui m'aidera à retrouver mon énergie. Et après cela, réfléchissons à la façon de se réconcilier avec Soutarou.
    Pendant un moment, j'ai broyé du noir mais comme prévu, j'ai besoin de Soutarou. Parce que Soutarou est mon précieux ami.

    Claque, entendant le bruit d'une chaise qui tombe, je lèvais la tête par réflexe.
    Et puis, avec un élan qui ne laissait aucune chance pour s'échapper, il rapprocha son visage. Ma voix ne pouvait pas sortir à cause du choc écrasant et je ne pouvais que rentrer ma tête comme une tortue.
    Je serai embrassé cette fois à coup sûr, ou peut-être que je recevrai une gifle en représailles. Avec ces pensées en tête, je fermais hermétiquement mes yeux et après un moment de néant, je sentis ses lèvres toucher le haut de mon front.

    "C'est décourageant si tu as tellement peur."

    "- ...... ??!"

    Même si je suis sérieusement désorienté, ce mec est si effronté. N'a-t-il même pas un fragment de moralité?
    Ce serait un crime sexuel si j'étais une femme. Dans la mesure où je gagnerais si je disais: «Il a essayé de m'embrasser de force».
    Je suis content de ne pas avoir laissé un homme si bête se rapprocher de Mitsuki. La belle, adorable et frêle Mitsuki pourrait déjà avoir été violée maintenant.
    D'ailleurs, complotant pour embrasser après avoir attendu que l'autre partie ait laisser tomber sa garde pendant un instant, ce mec ... est habile!

    "Je peux rester ici aujourd'hui. Tu m'as invité après tout."

    "Pars. Pars tout de suite. Et ne reviens jamais. "

    Je ressens différents types de danger de la part d'Ichigo-chan.
    Je ne sais pas si ce mec m'aime vraiment, ou s'il le dit pour m'embêter en représailles pour mettre mis entre lui et Subaru.

    Cependant, c'était probablement le dernier cas. Il n'y a aucun moyen qu'il puisse tomber amoureux de moi en si peu de temps. En premier lieu, il n'y a rien qui puisse le fasse tomber amoureux de moi. De plus, Ichigo-chan était amoureux de Subaru il y a peu de temps.

    "Ne t'inquiète pas, je ne t'attaquerai pas quand tu seras endormi. Commençons par d'venir 'amis' okay, Makoto. "

    Il a probablement envie de sourire, mais ce serait un sourire qui ressemblerait au sourire d'un méchant.
    Avec une grande vigueur, je priais avec ferveur pour qu'il parte. Je n'ai jamais ressenti autant de danger même venant de Junya. Contrairement à Junya, Ichigo-chan semble être difficile à repousser, ce qui peut contribuer au sentiment de danger.

    Les gars sont vraiment effrayants. Vraiment très effrayants.

     

    Chapitre précédent / IndexChapitre suivant



    1
    MissHikari
    Vendredi 13 Avril 2018 à 20:53
    C’est parti! Un de plus, un! ^~^
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :