• Dokidoki chapitre 35

     

    Chapitre 35 - La querelle, le chien et le loup (2)

     

    "Ikuto-kun!"

    "Ah, Makoto-san."

    Ikuto et l'étudiant délinquant se confrontaient au milieu du centre-ville.

    Le lycéen délinquant a une taille d'environ 1,90 m et en plus de cela, il est robuste. D'autre part, Ikuto fait plus ou moins 1,65 m et a un corps en forme de pousse d'haricot. C'est comme un adulte face à un enfant.

    "Ikuto-kun, ça va?"

    "Je vais bien. Merci beaucoup."

    Tout d'abord, il semble qu'il n'a pas été battu.
    J'ai levé les yeux vers l'étudiant délinquant adjacent à Ikuto. Grand. Beaucoup plus grand que Soutarou.

    "Erm ......"

    "Aa?"

    "Tu as été éclaboussée par le café, ça va bien?"

    Cette question, je pensais que c'était peut-être idiot de demander ça, mais c'était juste ce qu'il y avait à dire.

    Ce type a claqué sa langue imprudemment et a commencé s'avancer! Je n'ai pas rencontré quelqu'un de plus grand que moi depuis que mon corps est devenu comme ça. J'ai confirmé que les êtres aussi grands étaient effrayants.

    Je dépérissais en présence de mâles à grand corps quand j'étais encore une femme. Je suis retourné à ma disposition d'origine.

    “Bien sûr que non.”

    "C'est vrai, n'est-ce pas? C'est ma faute. Ma question était stupide. "

    "Toi, encore ...... est-ce ton passe-temps de fourrer ton nez dans les disputes des autres?"

    Cette personne a-t-elle dit "encore"?
    Par «encore», cela signifie-t-il que j'avais déjà fourré mon nez dans un de ses conflits?
    Rien ne me vient à l'esprit même quand je regardais son visage. Est-ce que je connais quelqu'un de si désagréable? Si vous parlez de quelqu'un qui a une mauvaise influence, on peut parler de Junya, mais Junya n'est pas ce genre de délinquant. Ce type est plus frivole et n'est pas aussi intimidant.

    "'Encore'……? Est-ce que je t'ai rencontré avant?"

    "Oublie ça si tu ne te souviens pas."

    Oublier si je ne me souviens pas, n'est-ce pas? Eh bien.

    "Je ne m'en souviens pas ... c'est ce que tu penses, Mako."

    "Geh, Subaru."

    "Que veux-tu dire par" geh ". Et envers toa copine en plus "

    Celle qui est soudainement apparu derrière l'étudiant délinquant était la forte et puissante Subaru-sama.
    Elle portait élégamment un uniforme de marin blanc avec des lignes noires, l'uniforme d'été pour filles de la Private Atlas Academy. La bishoujo Subaru-sama est apparu avec un sourire tendre sur son visage. Je n'ai aucun doute qu'elle sourit dans son cœur.

    Son esprit est probablement en train de jumeler les gens avec extase. Je m'en fous maintenant.

    "'Copine'? De qui parles-tu. Je n'ai pas de petite amie. "

    "Hm, était-ce vrai?"

    Subaru gloussa,c'est une beauté. C'est une beauté mais elle est un peu douteuse.

    Tout à coup, en me rappelant que nous bavardions tous les deux en négligeant Ikuto et le délinquant, je me tournai vers eux. Puis j'ai réalisé que le délinquant regardait Subaru avec un visage rouge. Eh bien, il la regardait avec assez de force pour pouvoir percer des trous à travers elle.

    Un gars robuste et de type ours rougit. Eh, qu'est-ce que c'est? Qu'est-ce que c'est ça?

    Subaru semblait également avoir remarqué, ses yeux s'élargirent en cercles parfaits alors qu'elle se raidissait. Qu'est-ce que cela signifie quand l'auteur elle-même est sidérée? En premier lieu, cette personne est-elle un «personnage» de Dokidoki Renai Kakumei Revolution?

    Je me dirigeai vers Subaru et lui murmurai à l'oreille.

    "Ce type, est-il un 'personnage'?"

    "O-ouais. Techniquement c'est un personnage caché. Rappelle-toi, tu ne te souviens pas? Il était l'un des délinquants qui intimidait Prince lors de la première rencontre, tu te souviens?"

    "Ce type a intimidé Prince?"

    Il n'y a aucun moyen que je me souvienne clairement du visage des délinquants qui ont intimidé Prince.

    Je me suis efforcé de me rappeler, mais je ne pouvais absolument pas me souvenir du genre de visages qu'ils avaient. Cependant, maintenant qu'elle l'a mentionné, il se peut qu'il y ait eu ou non un homme de grande taille aux cheveux roux.

    "Non non. Il peut ressembler à ça, mais c'est en fait un enfant travailleur. Dans l'histoire originale, il aurait dû y avoir Mako et Mitsuki-chan de présent à ce moment-là. Et puis, Kaburagi Kazutoki aurait du tomber amoureux de Mitsuki-chan qui était là et avait essayé de sauver Prince. "

    Cet imposant délinquant est probablement Kaburagi Kazutoki.

    En digérant les mots de Subaru, le Kaburagi qui aurait dû tomber pour Mitsuki, qui aurait dû être avec moi quand j'ai essayé de sauver Prince, est tombé pour Subaru à la place de Mitsuki.

    "Et si tu sors avec lui?"

    Il est rare que Subaru soit dérangée. J'ai souri et l'ai taquinée.
    Cependant, il semble que mes moqueries ressemblent seulement au mordillage d'un chiot pour Subaru-sama. Sans avertissement, elle a gelé les environs avec un sourire sombre.

    "Je ne coopérerai plus jamais avec toi si tu parles si imprudemment."

    "Je m'excuse, Subaru-sama."

    "Très bien."

    J'ai de nouveau regardé Kaburagi. Comme prévu, il rougissait et gigotait en jetant un coup d'œil à Subaru.

    Il est peu probable qu'il attaque une personne qui ressemble à l'ami de la femme qu'il aime, donc Ikuto devrait être en sécurité pour l'instant. Cela me rendit soulagé.

    Cependant, le problème est maintenant différent. Le personnage d'un jeu d'otome aimant son créateur, Subaru, est-ce viable?

    "Mais, Subaru, que vas-tu faire?"

    "Peu importe, il m'est impossible de sortir avec lui. C'est mon personnage après tout! Je suis complètement consciente du type de personnalité qu'il a et de son approche."

    "C'est vrai, hein."

    Je pense que Subaru avait déjà mentionné que sortir avec son propre personnage, ce serait comme sortir avec ses propres enfants.

    Troublé, Subaru a pris un peu de recul. Cela fait un moment que je n'ai pas vu une Subaru si troublée. C'est un peu mignon. Je pense qu'elle va me frapper si je dis ça. Donc je ne le ferai pas.

    Ni Subaru ni moi n'étions capables de proposer un bon plan. Nous étions tous les deux simplement restés là tranquillement. Le problème est passé de l'incident du café à la révolution d'amour de Subaru avant que je le sache.

    Tout comme je m'inquiétais de ce qu'il fallait faire, Kaburagi nous a approchés sans un mot. L'intimidation était incroyable.

    "… Prénom."

    "Ehh, ah, m-moi?"

    Kaburagi acquiesça.

    "Je suis Yurino Subaru. Une élève en 2ème année de la Private Atlas Academy."

    "Je suis en 2ème année à l'école secondaire technique de Kuzuha Minami, Kaburagi Kazutoki."

    J'ai fait semblant de ne pas entendre Subaru marmonner "Je suis bien consciente de cela".

    "Un, enchanté."

    Kaburagi a été ensorcelé par le sourire d'affaires de Subaru. Il saisit énergiquement la main de Subaru et prononça une phrase choquante avec un visage rouge.

    "Je t'aime."

    L'atmosphère c'est figée avec un craquement. L'expression de Subaru, en particulier, a été gelée.
    Néanmoins, elle était la haute et puissante Subaru-sama. Elle a immédiatement donné un sourire d'ange rusé et a tiré sur mon bras.

    Alors que je me tortillais un peu, elle me tenait tellement fermement que je ne pouvais pas me libérer. Une poitrine voluptueuse, différente de celle de Mitsuki, était pressée contre mon bras. Puis elle a prononcé une phrase encore plus choquante que celle de Kaburagi.

    "Je suis vraiment désolé. Je sors avec cette personne. N'est-ce pas, Makoto-kun?

    "Hah ?! Qu'est-ce que tu dis. Il y a absolument ..."

    Subaru m'a lancé un regard féroce. Il semble qu'elle ne coopérera plus jamais avec moi si je dis que nous ne sortons pas ensemble. Il n'y a pas vraiment de démérite même si Ikuto et Kaburagi croient que Subaru et moi sortons ensemble. Je suppose que c'est bien de se coordonner avec Subaru.

    Après avoir laissé échapper un petit soupir, je reportai mon regard sur Kaburagi. J'essayai de donner un sourire aussi naturel que possible mais mon visage se crispa malgré mes efforts. C'est Subaru, tu sais. Subaru qui est une amie proche dans le monde réel. L'idée de dire qu'elle est ma petite amie à ce moment-là me fait tellement grincer des dents que les mots ne sortiront pas. Les mots ne sortiraient pas, mais je dois les forcer à sortir.

    "Ma faute. C'est vrai."

    La forte et puissante Subaru-sama était à mes côtés, et devant moi se trouvait l'homme qui est semblable à un ours ou peut-être une bête comme un loup thaïlandais. Il est tellement redoutable que ma sueur froide ne pouvait pas s'arrêter de couler.

    "'Makoto', c'est ton nom?"

    C'était une voix très basse et profonde. Étant ébloui par son sanpakugan pointu, j'ai involontairement laissé échapper un hoquet.

    Que dois-je faire s'il me lance un duel? Je pourrais mourir si je suis battu par un mec aussi grand qui mesure 10 cm de plus que moi et qui a un corps d'acier.

    Mais je ne peux pas hésiter ici. J'ai levé mon visage correctement, et j'ai essayé de garder un état mental aussi normal que possible.

    "C'est vrai. Sakurai Makoto, 2e année à la division lycée d'Izumino Gakuen. "

    "...... Est-ce que Subaru-san aime ce genre de gars? Ce genre de personne dégingandée avec des cheveux noirs et un manque de présence? "

    "Eh? Ehh, voyons. Je pourrais accepter d'être une personne avec des cheveux noirs, mais le reste? "

    Ai-je l'air d'une personne dégingandée aux cheveux noirs du point de vue d'une troisième personne? Des sentiments légèrement compliqués sont nés.

    "Sakurai Makoto."

    Ayant entendu mon nom, je me suis tourné vers la direction de Kaburagi. Il me regardait sérieusement. Effrayant.

    "Je ne vais certainement pas perdre."

    Laissant juste ces mots, il partit rapidement.
    Abasourdi, les 3 autres personnes restaient simplement enracinées sur place. Ikuto fut le premier à retrouver ses esprits. Il ajusta sa posture, pressé de courir après Kaburagi.

    "Oi, je viens avec toi."

    "Ça va aller. En outre, il ne semble pas être une personne très effrayante. Au contraire, ce sera plus dangereux si Makoto-san arrive. "

    "…… C'est vrai. Je ne peux pas le nier. "

    Kaburagi m'a sans aucun doute appelé son rival à cause Subaru. Tout comme Ikuto l'a dit, je pense que ce serait plus dangereux si je l'accompagnais.

    "Eh bien, Makoto-san, Subaru-san, à bientôt."

    "Aa, prends soin de toi." (Makoto)

    "Au revoir, Ikuto-kun." (Subaru)

    En suivant la silhouette d'Ikuto avec nos yeux, nous poussâmes un soupir en même temps.

    Subaru a semblé plus usé que jamais auparavant.

    "T'inquiète pas, vous ne vous reverrez probablement jamais. Vous allez dans différentes écoles après tout. "

    "Nah ...... même s'il ressemble à ça, Ichigo-chan est le type chiot et dévoué donc je pense qu'il ira jusqu'à Atlas pour me voir. Aussi, je pense qu'il viendra t'embéter aussi ...... "

    Subaru tituba et se pencha sur le distributeur automatique.

    "Ichigo-chan?"

    "Artist-san et moi l'appelions Ichigo-chan parce que 'Kazutoki' est écrit comme 'ichi go' de 'ichi go ichi e' [1]. Eh bien, en laissant ça de côté, c'est mauvais ~! Ah bon sang, Mako sera mon petit ami pour le moment! D'accord, pas vrai!"

    "Cela ne me dérange pas mais que dois-je faire? Je ferai comme tu dis si tu me dis quoi faire."

    Il est un chiot et est de type dévoué malgré son apparence? Vous ne pouvez vraiment pas juger un livre par sa couverture, hein.

    Subaru posa sa main sur son menton pensivement, puis pointa son doigt brusquement vers moi.

    "Enflamme moi plus alors. Je veux être allumé encore plus par MakoSou et RikuMako "

    "Que diable. N'est-ce pas complètement sans rapport avec notre affaire?"

    "Je vais couvrir mon stress indescriptible avec du moe. Je veux vraiment voir l'éleveur Mako agressé par le chien, le chat et le lapin. 3 créatures entourant Mako qui a été déshabillée ... c'est trop agité. Les croisements sont sympa. Mako l'employé d'animalerie se fait agresser par eux trois qui se sont transformés en demi-humain après la fermeture de la boutique, ça sonne bien ...... hm donc qui devrait être abattu? "

    Moi, l'employé de l'animalerie, agressé par le chien Soutarou, le chat Riku et le lapin Junya?

    Quelle blague. Je n'ai pas l'intention de faire tomber qui que ce soit amoureux, et comme si j'avais déjà été agressé en premier lieu! Même si par hasard je suis agressé, j'essayerais de m'échapper avec tout ce que j'ai.

    D'où vient cette expression trouble? Les yeux de Subaru brillaient.

    Il y a probablement des délires répugnants dans sa tête.

    "Ouais ouais, une bataille pour la domination entre le chien et le loup est également très bonne, maintenant que même Kaburagi est apparu. Une bataille de fierté avec Mako au milieu. C'est délicieux. Les deux sont des garçons carnivores, alors Mako ne pourra pas soulever ses hanches le lendemain, n'est-ce pas?"

    Il n'y a même pas un soupçon de bishoujo sur Subaru qui rit "Guhehe" vulgairement.

    Peu importe, je suis content que Subaru ait retrouvé sa joie. Laissons cela.

    C'est incroyablement inquiétant que la raison pour laquelle elle a retrouvé sa joie de vivre était à cause d'un discours BL dont j'étais la vedette, mais bon, ce sont des illusions. C'est, des illusions, à la fin.

    Plus important encore, je pourrais être celui qui est dans une situation plus dangereuse. Je suis venu ici en laissant Soutarou en colère. Je disais unilatéralement ce que je voulais et quittais le restaurant familial. Je n'ai rien fait de mal. C'était la faute de Soutarou d'avoir dit de laisser Ikuto se débrouiller. Je n'ai pas tort.

    Toutefois. Est-ce que Soutarou me sourira comme d'habitude quand j'irai à l'école demain?

    Piqûre piqûre, mon cœur souffrait. J'ai fait semblant de ne pas le remarquer.

     

    [1] rencontre d'une vie

     

    Chapitre précédent / IndexChapitre suivant



    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :