• dokidoki chapitre 25

     

    Chapitre 25- La Troisième Roue, le Chevalier et la Princesse (2)


    Le deuxième dimanche de mai. Accompagnant Mitsuki qui voulait faire quelques ajustements avant le début du match d'entraînement, nous sommes arrivés à la piscine intérieure d'Izumino Gakuen dans la matinée.

    Mais parce que Mitsuki a affirmé "il est embarrassant d'être regardé pendant la pratique, donc tu ne peux pas venir voir!" Je me suis tranquillement caché dans l'ombre et je l'ai regardée. Comme un pervers. Eh bien, c'est de ma faute si je viens contre sa volonté.

    Avec son corps enveloppé dans un maillot de bain de compétition noir avec des lignes roses, Mitsuki plongea dans l'eau scintillante. Coupant la surface de l'eau, elle qui avançait gracieusement et en douceur était comme une poupée.

    Ce n'était donc pas un mensonge qu'elle aime nager. Même quelqu'un comme moi qui ne sait pas nager peut dire que sa nage est belle.

    "La natation de Sakurai-san n'est pas rapide, mais elle est jolie n'est ce pas."

    Takayanagi qui apparemment émergeait du vestiaire des hommes, croisa les bras et surveilla doucement la nage de Mitsuki.

    Lui aussi portait un maillot de bain de compétition noir avec des lignes bleues. Un beau corps souple aux muscles tendus.

    Ne s'attendant pas dans ses rêves les plus fous que nous l'observions, Mitsuki est sortie de la piscine après avoir nagé 50 mètres, reprenant son souffle. Je me demande comment tant de pouvoir peut sortir d'un corps aussi petit et mince.

    "Cela nous amène à penser que Mitsuki aime bien nager . Tu vois, comme elle sourit maintenant."

    "Tu as raison. Elle a nagé très librement. Ça ne marcherai pas comme ça si elle n'aimait pas la natation. "

    Une fois de plus, Mitsuki plongea dans la piscine.

    S'immergeant dans l'eau avec une belle forme, elle tordit son corps et, d'un air déterminé, elle divisa simplement l'eau en deux.

    Takayanagi regardait vaguement la silhouette de Mitsuki. Ces yeux bleus vident, comme s'il aspirait à la nage libre de Mitsuki, semblaient regarder quelque chose au-delà d'elle.

    "Je veux voir Takayanagi-senpai nager aussi. J'en ai entendu parler de Mitsuki, mais tu as gagné des prix à plusieurs reprises. Je parie que tu es rapide. "

    Va-t-il, comme Mitsuki, glisser dans l'eau avec ses muscles souples? Ou sera-t-il, en désaccord avec son apparence extérieure, nageant vigoureusement comme s'il coupait de l'eau?

    Kyu, Takayanagi serra son poing fermement, et fit une grimace mi-figue mi-raisin.

    "Senpai ......?"

    "C'est vrai. Je suis rapide."

    "Ah, dire ça par toi-même."

    Takayanagi parlait avec assurance avec un visage nonchalant, je lui renvoyais les mots comme si je le taquinais.

    "En vérité, je suis rapide ...... Mais, très bientôt, je vais cesser de nager ...... C'est déjà la dernière fois."

    "'C'est déjà la dernière fois', mais n'y a-t-il pas encore les préliminaires? L'as du club de natation c'est Senpai, tu sais. "

    Bientôt, nous ferons face à l'été et à ses matchs, le fait qu'un tel match d'entraînement soit le dernier est un trop gros gaspillage.

    Takayanagi est suffisamment compétent. Il n'y a aucun moyen pour que sa vie de nageur se termine dans un tel endroit.

    De plus, d'après l'expression de Takayanagi, il est évident avec un seul regard qu'il ne veut pas vraiment quitter le club de natation.

    "Même si ma nage est rapide, même si je suis l'as, il y a des moments où l'on n'a pas d'autre choix que d'abandonner."

    Encore ceci.

    Je pense qu'il a dit quelque chose de similaire auparavant, concernant le mariage avec Madoka.

    Ce n'est pas comme si j'avais l'intention de dire "Si tu abandonnes maintenant, le match se termine là tu sais?" Si Takayanagi a l'intention de donner sa vie à Madoka, je m'en fous.

    Toutefois. Choisir d'abandonner comme ça, comment c'est pour Madoka? Au contraire, je pense que Madoka est pitoyable.

    Néanmoins, s'il choisit Madoka, pense-t-il vraiment que c'est bien?

    "Madoka ......?"

    "Eh? Madoka-san?

    Réagissant aux mots de Takayanagi, j'ai suivi son regard.

    La destination de son regard était la beauté à la peau claire avec une couleur de cheveux comme le miel et des yeux translucides comme des billes de verre, Yukinoshita Madoka, et la charmante jeune fille, propriétaire de grands yeux noirs et de petites lèvres rouges, Sakurai Mitsuki qui se tient près de la piscine.

    Je m'attendais à ce que si son Takayanagi bien-aimé participe à ce match, Madoka serait ici comme si c'était complètement naturel. Même si je ne pensais pas qu'elle apparaîtrait à un moment si précoce.

    (

    Comme je ne peux absolument pas intervenir, j'ai décidé de surveiller la situation de ces deux-là. Heureusement ou malheureusement, ils ne devraient pas pouvoir nous voir de là-bas.

    "Tu sembles y prendre beaucoup de plaisir hein."

    Ouverture brusque avec la ligne d'un méchant et choisir clairement un combat, je me sens légèrement touché par le modèle de la méchante.

    Depuis longtemps, je suis du genre à soutenir les personnages rivaux ou des méchants dans les mangas shoujo, donc je ne pense pas à mal de Madoka. Je ne veux pas non plus vraiment penser à elle.

    Mais s'il semble qu'elle va faire quelque chose de cruel envers Mitsuki, je ne peux pas l'ignorer.

    Étonnée, Mitsuki pencha la tête en regardant le visage de Madoka.

    "Moi, je déteste les femmes impertinentes comme vous qui déversent vos charmes sur quelqu'un, et qui pensent qu'ils écouteront tout ce que vous direz tant que vous ferez un visage un peu mignon."

    Ravi de vous rencontrer, je suis le méchant , avec un sourire absolu comme si elle regardait de haut Mitsuki, elle crachait ces mots.

    Je pensais que je serais plus en colère, mais quand elle joue le rôle d'un méchant dans cette mesure, au contraire, je me sens rafraîchi. Après tout, il n'y a pas beaucoup de méchants en 3 dimensions qui jouent leur rôle à ce point.

    "Um ......"

    Mitsuki hésita avec une expression troublée. Elle fronça ses sourcilles et elle s'agita nerveusement.

    En regardant son visage, elle ne semble pas blessée mais si cela devait arriver, je devrais y mettre un terme.

    "En aucun cas, n'approche jamais de Yasuchika et Junya. Quitte le club de natation aussi. C'est troublant quand quelqu'un comme toi est là. "

    "Je ne peux pas faire ça. Je ne suis pas entré au club de natation pour m'entendre bien avec Takayanagi-senpai ou Kaichou-san. Je suis entré parce que j'aime et je veux nager. C'est pourquoi ce n'est pas quelque chose que je peux quitter quand Madoka-san me le demande."

    Mon cœur a palpité en voyant le côté du visage de Mitsuki qui détient une forte volonté différente de d'habitude. Et avant que je réalise, avec la couleur de son visage clairement changé, Madoka s'est rapproché de Mitsuki.

    "Si tu ne démissionnes pas, Yasuchika devra démissionner! Es-tu en train de dire que c'est bon?! "

    Avant même que je puisse penser à ce qu'elle allait faire, Madoka a poussé l'épaule de Mitsuki de toutes ses forces. Il semble que Mitsuki n'ait pas pu résister au mouvement soudain.

    Ayant perdu son équilibre, Mitsuki replongea dans la piscine. Elle n'avait même pas le temps de laisser échapper un cri.

    Quand Mitsuki est tombé dans la piscine avec un bruit d' éclaboussure , j'ai finalement pu laisser sortir ma voix.

    "Mitsuki !!"

    Oubliant que je me cachais, j'ai couru vers la piscine et j'ai sauté sans hésitation.

    Saisissant le bras de Mitsuki qui s'est enfoncé dans l'eau sans même se préparer à la chute, je l'ai tirée vers ma poitrine, la serrant contre moi alors que je la menais vers la surface de l'eau. Le visage de Mitsuki émergea de l'eau et après avoir toussé violemment goho goho, elle prit une profonde inspiration.

    L'ayant scruté jusqu'à là, je me suis finalement senti soulagé et la tension a quitté mes épaules.

    "Mako, chan ...... mer....ci......."

    Dans l'intervalle entre les quintes de toux de Mitsuki, avec un souffle faible, elle m'a remerciée, serrant mon cœur.

    Malgré qu'une telle chose ai été faite contre elle, sans peur ni colère, Mitsuki sourit gentiment. Seul un maso ridicule ou une personne avec un coeur ridiculement doux serait capable de sourire à un moment comme celui-ci.

    "Es-tu blessé?"

    "Ehehe, mon pied a peut-être été un peu tordu. Ça fait mal, je ne pense pas pouvoir supporter, si je n'étais pas soutenue par Mako-chan. "

    Mitsuki rit frivolement, mais peut-être que son pied tordu est douloureux, elle fronçait les sourcils de temps en temps.

    L'installant au bord de la piscine, regardant sa cheville droite, il y avait un gonflement rouge. Avec son pied comme ceci, ne mentionnant même pas le match d'entraînement d'aujourd'hui, elle ne peut probablement pas nager dans les prochaines semaines.

    Mitsuki qui nageait si joliment et en douceur, Mitsuki qui aimait tant nager, à cause de Madoka qui la poussa pour une raison irrationnelle, maintenant elle ne peut plus nager.

     

    Je ne peux pas me fâcher ici. Perdre le contrôle de mes émotions ici, crier et brandir la violence, c'est ce que ferait un idiot. Oui, ce que ferait un idiot. Je le sais, mais j'étais incapable de disperser la colère dans mon coeur.

    "Mado ......"

    Juste quand j'ai levé la tête, claque!, le son clair retentit dans la piscine intérieure.

    "Yasu...chika ......?"

    Ce qui m'est apparu en premier, c'est Madoka qui tenait sa joue gauche rouge, l'air choqué par Takayanagi. Devant elle, il y avait Takayanagi, mordant ses lèvres dans une tentative de réprimer sa colère.

    "Qu'est-ce que tu fais! Toi, sais-tu qui tu viens de frapper?! "

    "Je sais. Madoka, excuse-toi. Excuse-toi auprès de Sakurai-san. "

    En face de Madoka qui hurlait hystériquement, Takayanagi l'interpella d'une voix basse et calme, comme s'il l'avait mise en garde.

    Mais les lèvres de Madoka tremblaient comme si elle était sur le point de pleurer, et elle saisit fortement le bras de Takayanagi.

    "Je n'ai pas tort. Parce que, Yasuchika ...... "

    "Je t'ai juré que je quitterais le club de natation, n'est-ce pas? Avec cela, tu aurais dû être convaincu aussi. Et pourtant, de quoi s'agit-il? Parce que tu l'as poussée, Sakurai-kun s'est blessée et maintenant elle ne peut plus participer au match. Comment comptes-tu prendre la responsabilité de cela? "

    "Yasuchika est un idiot! Pourquoi est-ce seulement moi que tu ne regardes pas? Même si les seules personnes importantes que j'ai sont toi et Junya! Même si nous avons promis que nous serons toujours ensemble. "

    Madoka regarda à nouveau Yasuchika. Mais la colère de Yasuchika ne s'est pas calmée.

    C'était probablement la première fois que Madoka était grondée par Yasuchika. Ses épaules tremblèrent et elle recula de plusieurs pas. Mais elle était par nature une femme têtue. Sans être en reste, elle regarda en arrière.

    "Je n'ai plus besoin de quelqu'un comme Yasuchika."

    En courant, Madoka quitta la piscine intérieure.

    Je ne pouvais pas suivre ce flot d'événements et regardais l'échange des deux tout en étant immergé dans la piscine, mais comme Takayanagi avait soudainement dit ce que je voulais, la colère que j'avais envers Madoka s'était déjà calmée.

    Plus important encore, cela ne s'est-il pas transformé en une situation plutôt désastreuse? Quelle action prendra Madoka qui a perdu le soutien de Takayanagi? Je peux imaginer que sa colère se dirige vers Mitsuki maintenant.

     

    Mais je ne pense pas que cela aidera, même si Takayanagi la poursuit.

    "...... Sakurai-kun, iras-tu après Madoka? C'est embarrassant comme je suis celui qui lui a dit tout ça, mais je ne sais pas ce qu'elle va faire quand elle se calmera. Bien sûr, je ne te force pas mais ...... "wordpress.com

    "Compris. Senpai, prend soin de Mitsuki s'il te plaît. "

    "Bien sûr. S'il te plaît, laisse-moi Sakurai-san."

    Hochant la tête aux mots de Takayanagi, j'ai poursuivi Madoka en courant à moitié.

    Je n'ai aucune idée d'où elle s'est enfuie, mais elle a à l'origine une constitution faible et ne devrait pas avoir beaucoup d'endurance, donc elle n'est probablement pas trop loin.

    Que devrais-je dire à Madoka quand je la rattraperai? Comme ma colère qu'elle ai poussé Mitsuki avait été transmise à travers les mots de Takayanagi, la rage s'est largement calmée, donc je devrais être capable de parler avec sang-froid.


    Eh bien, je n'ai pas d'autre choix que de le faire.

    D'une façon ou d'une autre, je dois dire quelque chose d'habile, et obtenir une promesse de sa part de ne plus faire de choses cruelles à Mitsuki.

    C'est juste mon instinct qui parle, mais j'ai l'impression que Madoka n'est pas une personne aussi désagréable. Quoi, peut-être que je suis aussi un coeur tendre au point que je n'ai pas le droit d'appeler Mitsuki coeur tendre.

     

    Chapitre précédent / IndexChapitre suivant



    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :