• Dokidoki chapitre 19

     

    Chapitre 19 - Le GW, le travail à temps partiel et l'Ojou-sama (2)


    Onii-chan, pour l'amour de Mitsuki, je travaillerai dur aujourd'hui aussi.

    Finalement, à 20h, je suis sorti par la porte arrière du fleuriste Flower Orb et suis rentré à la maison. Le retour à la maison devrait prendre environ 15 minutes à vélo. Mitsuki doit probablement préparer notre repas maintenant.

    Effectivement, Mitsuki a rejoint le club de natation avant le début de la Golden Week. J'ai essayé de lui conseiller de ne pas rejoindre spontanément le club de natation mais le regard découragé de Mitsuki me faisait tellement mal au cœur que je ne pouvais pas le faire.

    On ne peut pas rien faire maintenant que nous avons atteint cette étape. Je la protégerai de l'intimidation de Madoka si elle s'embarque sur la route de Takayanagi.

    Eh bien, il semble que Madoka ait une constitution faible et sera à l'hôpital la plupart du temps. D'ailleurs, Subaru a également dit que Madoka est étudiante à l'université, donc il est peu probable qu'elle fasse tout le chemin jusqu'à Izumino Gakuen juste pour intimider Mitsuki.

    Pour penser à Mitsuki depuis le début jusqu'à maintenant, comment suis-je devenu aussi siscon? Je ne pouvais faire qu'un sourire ironique.

    En vérifiant mon téléphone, j'ai vu que j'avais reçu un mail [1] de Mitsuki. Le contenu étincelant était abondant avec des emoji, un peu comme ce que les filles du lycée taperaient.

    En ouvrant et en regardant le courrier, il dit: «Merci pour tes efforts au travail, j'ai préparé ton repas.» Les compétences de Mitsuki en matière de cuisine se sont sensiblement améliorées grâce à mes conseils. Elle est actuellement une bien meilleure cuisinière que moi.

    Ensuite, j'ai l'intention de l'aider à mieux étudier. À cet effet, je dois aussi faire de mon mieux et étudier beaucoup pour pouvoir lui enseigner.

    On dirait que selon mes facultés, Mitsuki peut se transformer en une Mitsuki sexy, une Mitsu de type onee-san, une Mitsuki gâtée, et plus. Mais je préfère absolument le kawaii actuel, la Mitsuki gâtée et légèrement tête en l'air. Parce que le Mitsuki qui suit Mako-chan est si mignonne que ça me perd.

    En pensant à Mitsuki qui souriait autant en disant «j'aime beaucoup Mako-chan!». J'ai largement souri et me suis dirigé vers l'aire de stationnement pour y trouver des vélos. J'ai senti la présence de quelqu'un alors que je récupérais la clé de la chaîne du vélo dans ma poche.

    "Excusez-moi, puis-je savoir comment me rendre à l'hôpital affilié à l'école de médecine de l'Université de Touka?"

    La personne qui m'appelait alors que j'atteignais la piste cyclable était un jeune homme calme et sérieux.

    S'étant habitué aux regards étincelants des personnages capturables, le visage du jeune homme me parut sobre.

    Mais bien sûr, même sa médiocrité charmante était certainement plus ikemen par rapport à moi.

    Ses cheveux noirs soigneusement rangés dans une coupe d'étudiant d'honneur ressemblaient à une couleur pourpre foncé quand ils étaient éclairés par la lumière de lampadaires. Comme ses yeux de la même couleur étaient baissés, ses longs cils projetaient des ombres sur sa peau blanche. Son regard était en quelque sorte désagréable. On peut voir que ces yeux contenaient des ténèbres profondes.

    Je me sentais déstabilisé lorsque ses yeux noirs et vide comme des poissons mort étaient dirigés vers moi.

    (ndt: d'après la description il fait flipper!!)

    "Excusez-moi……?"

    Le jeune demanda avec un visage inquiet alors que je le regardais silencieusement.

    Même s'il est mauvais de trop douter des autres, je pense à tous ceux qui possèdent un trait spécial comme les personnages capturables, parce que les gens que j'ai rencontrés jusqu'à maintenant étaient tous des personnages capturables.

    Qu'en est-il de lui? Je ne vois pas vraiment de traits spéciaux. Il se ressemble aux gars un peu cool qui veulent être seul en classe.

    Il porte un uniforme scolaire noir avec un col droit et il y a deux lignes blanches aux poignets. Sur le côté gauche du col il y a une croix d'argent qui reflète la lumière. C'est l'uniforme scolaire que portent les étudiants de la Private Atlas Academy.

    Ce qui signifie, que ce lycéen est un étudiant de Private Atlas Academy comme Subaru.

    "Ah, désolé pour ça. L'hôpital affilié à l'école de médecine de l'université de Touka ...... "

    Mais ses traits faciaux semblent familiers en quelque sorte.

    Je pensais que j'ai déjà ressenti cette aura fière avant quelque part, mais peut-être que c'était mon imagination. J'ai probablement été induit en erreur à cause du moment et de la situation actuels qui est inconfortable.

    En réprimant mon malaise, j'ai fait des gestes en expliquant la route vers l'hôpital.

    "Ensuite, tourne à droite au magasin, avances tout droit et tu arriveras à l'hôpital. Je suis désolé pour ma pauvre explication. Comprends-tu?"

    "Marcher tout droit à partir de là ......"

    Avec un visage perplexe, le jeune a répété mes instructions.

    En plus d'être nul dans les directions, je suis aussi pauvre en explications alors peut-être que c'était difficile pour lui de comprendre.

    "Si ça te va, je peux te guider là-bas."

    "Eh, ça. Il est déjà tard, je me sentirais mal de te déranger."

    "Aucun problème. Quelque chose a dû arriver pour que tu doives aller jusqu'à l'hôpital, n'est-ce pas? Si tu es d'accord avec moi, je peux t'y guider. Je suis Sakurai Makoto. Une 2ème année d'Izumino Gakuen. "

    Il faut environ 30 minutes pour atteindre l' hôpital affilié à l'école de médecine de l'université de Touka à pied. Même si c'est un énorme détour pour moi, je ne peux pas ignorer quelqu'un qui essaie d'aller à l'hôpital.

    J'envois un message pour dire à Mitsuki que je serai en retard. Même si je suis vraiment désolé de la faire attendre alors qu'elle a déjà préparé la nourriture, elle comprend probablement qu'il y avait des circonstances inévitables.

    "Merci beaucoup. Je suis Yukinoshita Ikuto. Je suis en première année de la division des écoles secondaires de la Private Atlas Academy. "

    "Yukinoshita ......?!"

    Yukinoshita, il ne peut pas être le frère cadet de Madoka? Mes yeux s'élargissent sous le choc.

    Tandis que j'étais choqué, en même temps j'étais aussi convaincu. Le rencontrer à un tel moment qu'est ce que ça signfie.

    Maintenant que je suis habitué à des personnages apparaissant soudainement, je peux sentir quelque chose de différent dans l'air.

    Avoir été appelé par le jeune frère de Madoka tout à l'heure, peu importe comment il est établi que j'attire des personnages importants, j'ai vraiment de la malchance. Même si je ne voulais pas autant que possible ne pas m'impliquer avec Madoka, si c'est déjà comme ça maintenant, je commence à m'inquiéter pour l'avenir.

    C'est un drapeau où je n'ai pas le choix je dois m'impliquer, hein.

    Mais, cet Ikuto, il dégage le même sentiment désagréable que Madoka. Bien qu'il apparaisse comme un enfant sérieux et bon, je suis préoccupé par ces yeux de poisson morts.

    "Quelque chose ne va pas?"

    "Eh ?! Non, ...... pas vraiment. Ah, hum, tu rends visite à quelqu'un à l'hôpital?"

    Il est probablement méfiant envers moi qui était dans une telle tourmente que je me suis raidi.

    Quand j'ai demandé à Ikuto avec un regard perplexe, son épaule a tremblé de surprise. Je serai troublé s'il semble méfiant et parle à Madoka de moi.

    "Oui, ma nee-san a été hospitalisé. Elle est déjà à l'hôpital depuis environ un mois. "

    Par "nee-san", il faisait référence à Madoka, n'est pas?

    Je ne pouvais pas penser à Ikuto comme un garçon désagréable quand il avait un visage qui semblait si préoccupé par Madoka. Il a donné l'impression d'un jeune sérieux qui s'occupe de sa sœur aînée.

    "C'est inquiétant. J'espère qu'elle ira mieux bientôt. "

    Pour l'empêcher de remarquer mon inquiétude, je prononçai les mots clichés qui étaient au bout de ma langue.

    "C'est vrai. Cependant, même si je lui rends visite, nee-san ne sera probablement pas contente et pourrait avoir l'impression que je la gêne. Mais comme prévu, je suis toujours inquiet. "

    "Ce n'est pas vrai. Il n'y a aucun moyen qu'elle soit malheureuse que son petit frère lui rend visite. "

    "Je me demande."

    Ikuto fit un sourire amer avec les extrémités de ses sourcils baissés.

    "Je suis désolé. Te laisser entendre une histoire si ennuyeuse. C'est bon maintenant tu peux me laisser. "

    "C'est vraiment bon ici? Je peux te guider jusqu'à l'hôpital, tu sais. "

    "C'est bon, ici c'est bon."

    Même si Ikuto a dit que tout va bien ici, ce n'est pas un endroit où il peut dire qu'il trouvera facilement son chemin, même si ce sont des mots enrobés de sucre.

    Plus de la moitié de la distance de marche reste encore avant que nous n'atteignions l'hôpital. Il serait définitivement perdu si c'est la première fois qu'il se rend à l'hôpital depuis cet endroit à moitié paumé.

    Puisque je l'ai déjà amené ici, je pourrais aussi bien finir le trajet. Même si je voulais l'aider jusqu'à la fin, Ikuto a simplement continué à répéter que c'est vraiment bon. Il l'a tellement dit, je n'ai pas besoin de l'accompagner de force. Je vais obéir et me retirer.

    "Est-ce vrai?"

    "Oui, merci beaucoup. ...... Makoto-san. "

    Au moment où il a appelé mon nom, les poils sur tout mon corps se levèrent.

    Surpris, je levai la tête et regardai intensément Ikuto. C'est ce sourire. C'était un sourire complètement dégagé. Mais ce sourire m'a donné la chair de poule quelque part dans mon cœur pour une raison quelconque.

    Était-ce mon imagination?

    Ah, en y réfléchissant, pourquoi Ikuto n'a-t-il pas su le chemin de l'hôpital?

    Même si c'est temporaire, c'est l'hôpital où loge un membre de sa famille, il devrait au moins connaître le chemin.

    * * * * *

    Hôpital affilié à l'Ecole de Médecine de l'Université de Touka, Bâtiment A, 8ème étage du pavillon Est, Salle 801.

    Yukinoshita Ikuto a ouvert la porte après avoir frappé. Là, sa sœur aînée Madoka regardait par la fenêtre comme d'habitude.

    Comparé à Ikuto, un étudiant à l'allure sérieuse et à l'allure honnête, Madoka est apparu comme une poupée en porcelaine orgueilleuse avec des traits faciaux disposés comme ceux d'une reine de glace. Si les caractéristiques d'Ikuto étaient également mieux arrangées, il aurait définitivement un visage froid et beau comme celui de Madoka. Après tout, il avait aussi le tempérament d'une reine.

    "Nee-san, comment va ton état?"

    "C'est horrible. Je me sens mal. Il semble que deux insectes étranges pullulent autour de Yasuchika. "

    "Parlez-vous des frères et soeurs Sakurai? Nee-san, ta langue est trop tranchante. Makoto-san semblait être une bonne personne. Il a fait de son mieux pour me montrer le chemin sans remarquer mon comportement anormal. "

    Madoka tourna finalement son regard vers Ikuto.

    Ikuto s'approcha de Madoka et s'assit sur une chaise. L'expression d'étudiant d'honneur qu'Ikuto avait sur son visage auparavant, changea en une expression méprisante. Soudainement reniflant, il posa son menton sur ses mains.

    "Il ressemble à une personne au cœur tendre typique. Comme un idiot pacifique qui n'a jamais rien fait de mal à personne ou n'a trahi personne. Certainement, c'est le genre que nee-san déteste. "

    "Il semble que sa jeune soeur soit comme ça aussi. Le type de jolie fille qui donne envie de la protéger. "

    Il y avait une profonde haine dans les mots que Madoka crachait.

    "Ne fais pas quelque chose de mal, nee-san."

    "Qui sait, je ne peux pas te le promettre."

    Madoka qui souriait éclairé par le clair de lune, semblait vraiment être une reine de la glace scintillante.


    [1] Il est de coutume au Japon d'échanger des adresses e-mail téléphoniques plutôt que des numéros de téléphone.

     

    Chapitre précédent / IndexChapitre suivant



    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :