• Arc 7 chapitre 5

     

    Chapitre 7.5

     

    Sixième prince quitta bientôt le palais de l’ouest délabré pour le palais Zi Chen. Les deux habitaient dans la maison principale, du côté est, séparées par le couloir du milieu. Mais un mur avait été érigé pour séparer le palais en deux résidences indépendantes afin d'éviter les tabous. Li Jin Tian avait envoyé quelqu'un pour améliorer leur palais et les avait également récompensés avec de nombreux trésors précieux.

    L’esclave qui avait pris les repas du Sixième Prince avait également été mis à mort, témoignant de la sollicitude de l’Empereur pour le père et le fils Qi Xiujie.

    Depuis lors, les serviteurs du palais Zi Chen étaient toujours respectueux et craignaient de traiter Qi Xiujie comme un criminel. Li Jin Tian choyait Qi Gui Jun et avait également pardonné ses crimes, il lui avait même donné un prince en compensation. Qi Gui Jun n'était vraiment pas une personne simple.

    Zhou Yun Sheng a créé des liens avec Sixième Prince tout en prêtant attention aux événements qui se déroulaient dans le palais principal. Tel que décrit dans les données, Li Jin Tian était terriblement amoureux de Gao Min. Même s'il se méfiait de lui, il lui rendait toujours visite tous les jours, ainsi qu’à leur enfant, et il ne prêtait jamais attention aux autres concubines.

    Il ne pouvait pas abandonner son amour, et Gao Min était au courant, alors il agissait avec beaucoup de courage. Mais cela ne pourrait pas durer éternellement, même les sentiments les plus profonds s’évanouiraient après un affûtage constant. Surtout quand l'un des partenaires faisait attention à l’autre, tandis que l'autre lui donnait l'épaule froide. L’amour et la haine étaient les deux faces d’une même pièce, leur rupture n’était qu’une question de temps.

    Quant à la recherche de son amoureux mystérieux, Zhou Yun Sheng vivait actuellement dans le palais, constamment sous la surveillance de Li Jin Tian et de Gao Min, ce n’était pas le bon moment pour agir.

    Mais quand mon fils régnera sur le pays, est-ce que trouver cette personne ne serait pas du gâteau? Zhou Yun Sheng le pensait, alors il ne pouvait que contrecarrer son désir de recherche.

    Un jour, il était assis sur son canapé en train de lire, lorsqu'un intendant personnel se dirigea précipitamment vers lui et murmura: «Seigneur, la femme de chambre du Sixième Prince veut de toute urgence vous voir, elle dit que Sixième Prince a fait quelque chose de mal.»

    «Quel mal a-t-il fait?» Zhou Yun Sheng a jeté son livre, mis ses chaussures et est passé devant l’intendant pour aller jusqu’à la salle principale.

    La servante a rapidement attrapé son regard, les yeux rouges, apeurés, elle a bégayé: «G-Gui Jun, Sixième Prince est devenu fou! Allez vite chercher!»

    Furieux? Comment un homme bien pouvait-il devenir soudainement fou? Zhou Yun Sheng se rappelait que Gao Min avait empoisonné Qi Xiujie et qu’il avait introduit beaucoup de faux serviteurs dans le palais lorsque le Sixième Prince avait emménagé. De telles actions ne ressemblaient vraiment pas au général Gao et ressemblaient davantage à une concubine impériale sournoise. Il semblait que Zhou Yun Sheng avait été trop négligent, il aurait dû nettoyer ces faux serviteurs avant qu’ils ne causent de problèmes.

    En pensant à cela, il s'approcha de l'entrée du temple, la femme de chambre fit quelques pas en avant et poussa la porte au bout du couloir, une forte odeur sanglante s'en échappait.

    Zhou Yun Sheng s'arrêta devant la porte ouverte, surpris de voir Li Xudong tenant un long fouet barbelé et trois serviteurs agenouillés devant lui. Ils avaient été battus impitoyablement, respirant à peine.

    «Votre Majesté, aidez-nous! Sixième Prince est devenu fou! »L'un des serviteurs réussit à lever les yeux, certaines de ses ampoules s'ouvrirent, il avait l'air extrêmement misérable.

    Le visage du Sixième Prince était gris, il serra le fouet dans ses mains, tremblant. Il en avait marre de ces gens, non seulement ils lui prenaient son repas et son argent, mais ils l'avaient aussi toujours battu et humilié, le traitant comme un chien, comme s'ils se sentaient très heureux d'intimider leur propre maître alors qu’ils étaient supposés être les serviteurs.

    Il avait été poussé de force sur le sol pour lécher leurs chaussures, il était trempé avec de l’eau froide pendant l’hiver et était forcé à rester debout sans manteau dans le vent froid, il avait été contraint de ramper sous leurs entrejambes un par un pendant qu’ils le ridiculisaient. (ndt: c’est une humiliation pour les asiatiques d’être obligé de passer sous l’entrejambe de quelqu’un). Il voulait résister, mais il savait aussi qu’il ne pourrait pas résister. En tant qu’humble prince, sans princesse pour le protéger, sa position était encore plus basse que celle du domestique personnel d’une princesse privilégiée.

    Il ne pouvait même pas montrer son ressentiment, il ne pouvait que souffrir de la faim, du froid et de la torture sans fin. Il pensait qu’un jour, il ne pourrait plus le supporter et tuerait ces gens, puis se tuerait.

    Mais dans sa souffrance désespérée, Qi Gui Jun était apparu, comme un rayon de soleil réchauffant son coeur mort, tel une bouffée d’air frais lui permettant de respirer à nouveau. Il avait dit qu’il le protégerait, qu’il n’aurait plus besoin de souffrir. Il était devenu son plus grand espoir.

    Quand Qi Gui Jun avait prononcé ces mots, son sang avait commencé à bouillir et à brûler, la joie immense avait presque étouffé son cœur. Il avait l’impression d’avoir enfin une famille, il n’avait donc plus à craindre personne. Mais quand il avait vu que les domestiques qui l’avaient intimidé l’avaient suivi dans le palais Zi Chen, il n’avait finalement pas pu retenir son hostilité, il avait décidé de les tuer personnellement.

    Il avait toujours su qu’il était assoiffé de sang. La nuit tombée, il imaginait les nombreuses façons de torturer ceux qui le harcelaient. Certaines des tortures qu'il imaginait étaient inouïes, sanglantes et cruelles, mais elles le faisaient trembler d'excitation.

    Il savait à quel point ses pensées étaient effrayantes, alors il adopta une apparence lâche pour cacher son vrai cœur. Il ne pouvait pas laisser Qi Gui Jun voir ses pensées laides.

    Mais après tout, il était juste un jeune enfant, alors il ne pensait pas que ses actes de torture secrets seraient vus par la domestique et que la personne à qui il voulait cacher cela serait témoin de ses actes horribles.

    Il se sentait comme un prisonnier debout sous le gibet, attendant que Qi Gui Jun lui brise le cou.

    Zhou Yun Sheng est lentement entré, a pris le fouet de sa main et lui a soudainement fouetté le bras. Les pointes acérées mordaient sa peau, laissant des marques tachées de sang.

    La servante dans la salle se détourna rapidement, mais son visage portait un sourire étrange.

    Sixième Prince pensait que Qi Gui Jun le condamnerait et exprimerait sa déception, il ne s’attendait pas à ce qu’il le fouette directement sans explication. Est-ce sa soi-disant protection, amour et dépendance? Etais-je un outil pour te permettre de récupérer ton statut? Sixième Prince serra les dents, ne voulant pas laisser tomber des larmes d'humiliation et de désespoir. Personne ne pourrait jamais le faire pleurer, ni même blesser son cœur, seule la personne qui lui donnerait de l'espoir puis le pousserait dans l'abîme pourrait facilement secouer son cœur, lui faisant ressentir une véritable misère.

    Il avait toujours regardé Qi Jun avec amour, mais maintenant il ressentait un ressentiment grandissant. Mais étrangement, il ne pouvait pas s’imaginer le blesser de la même manière qu’il avait rêvé de blesser ses agresseurs.

    «Sais-tu ce que tu as fait de travers?» Zhou Yun Sheng a pincé sa mâchoire, le forçant à lever les yeux et a cédé.

    Sixième Prince avait à plusieurs reprises serré et desserré son poing, après un moment de silence, il a répondu: «Je sais ce que j'ai fait de mal.»

    «Pourquoi ne me dis-tu pas ce que tu as fait de mal?»

    «Je ne devrais pas être aussi cruel.»

    «Imbécile!» Zhou Yun Sheng a pincé sa mâchoire assez fort pour laisser des empreintes de doigts sur sa peau.

    Sixième Prince a finalement exposé un regard douloureux.

    Zhou Yun Sheng a poursuivi: «Tu es le prince, ce sont des esclaves, tu es de la porcelaine, ce sont des gravats, la différence entre toi et eux est la différence entre le ciel et la terre, comment peux-tu te comparer à eux? Lorsque tu t’en débarasses, il te suffit de créer quelques condamnations. Ensuite, quelqu'un d'autre leur donnera naturellement la mort. Pourquoi dois-tu te salir les mains et avoir une mauvaise réputation? Deuxièmement, tu n’as pas capturé la personne qui t’a vue, ce qui a permis à une autre personne de connaître ta faiblesse. Ensuite, ils ont essayé d'utiliser cela pour affaiblir notre lien. Tu ne penses pas que ce que tu as fait est très stupide? » Après avoir dit cela, il jeta un coup d'œil froid à la femme de ménage près de la porte.

    Sixième Prince le regarda avec de grands yeux et essaya de digérer ses mots.

    Zhou Yun Sheng lâcha sa mâchoire, essuya le sang sur ses mains et ordonna froidement: «Venez, ces quatre personnes ont manqué de respect au Sixième Prince, traîne-les à la mort.»

    Li Jin Tian se sentait profondément coupable envers Xiujie, bien qu'il ne l'aimât plus, il faisait de son mieux pour compenser ses torts. L'intérieur et l'extérieur du palais Zi Chen possédait plus de 100 gardes, tous sous son commandement.

    Lorsque sa voix s'estompa, des gardes brandissant des épées ont fait irruption dans la pièce et les trois domestiques ainsi que la servante en pleur ont été traînés.

    «Père.» Quand Sixième Prince revint à la réalité, son cœur gelé fit un bond, il battit de plus en plus vite, une grande joie emplissant son corps. Il avait l'impression de flotter dans le ciel. Il attrapa la main de Zhou Yun Sheng, comme si cela pouvait le coller fermement au sol, comme s’il était la seule personne sur laquelle il pouvait compter.

    Comment pouvait-il penser que Père Jun le haïrait, voire même l'abandonnerait? Père était sa famille, il l'aimerait toujours. Père avait raison, il se comportait vraiment bêtement.

    Li Xudong était muet de joie, il ne pouvait que tirer la main de Zhou Yun Sheng et crier Père Jun.

    «Quel genre de geste idiot fais-tu maintenant? Où est allé cet enfant cruel? »Zhou Yun Sheng se leva et lui demanda:« As-tu déjà oublié ta punition?»

    «Bien sûr que je m'en souviens.» Répondit précipitamment Sixième Prince, mais s'il avait une queue, elle battrait probablement très vite. En ce moment, il était comme un mignon petit chien autour de son propriétaire, le loup violent d'avant avait disparu.

    Pour être honnête, Zhou Yun Sheng était très satisfait de la cruauté de Sixième Prince. Pour pouvoir revendiquer le trône dans l’ancien temps, n’aviez-vous pas besoin de pouvoir tuer par caprice? Li Shimin, Wu Zetian, Zhu Di, Yongzheng…… personne n'était un philanthrope. Là où il y avait de l’ambition, il y avait du sang, la cruauté était un bon trait.

    «Alors vas-y. Après ta punition, souviens-toi de revenir pour dîner avec moi.»Il devait admettre qu’il se sentait seul dans cet immense palais froid, surtout lors des repas.

    Sixième Prince avait l’impression d’avoir reçu la plus haute récompense, accepta bruyamment et alla prendre un bain. Il aimait Père Jun et voulait rester à ses côtés tout le temps, mais après avoir fait une telle chose, comment pouvait-il accepter de rester avec lui? Père Jun devrait vivre dans un palais lumineux et magnifique, et être traité avec les soins appropriés, les soins les plus méticuleux.

    ——————

    Gao Min entra dans le temple, mais il ne le salua pas, il demanda directement: «Sixième Prince a tué quatre serviteurs, sans provocation, le saviez-vous?»

    «Était-ce vraiment sans provocation? Tu ne sais vraiment pas comment ils ont traité Sixième Prince? », Rétorqua Li Jin Tian. S'il n'avait pas délibérément enquêté là dessus, il n'aurait pas su que son propre enfant avait été traité si durement. Après avoir appris la mort de Douzième Prince, il refusa de nouveau d'être négligent. Sinon, tous les autres princes pourraient être tués un à un, jusqu'à ce qu'il ne reste plus que Cinquième Prince. Gao Min faisait-il cela intentionnellement ou non?

    Les yeux de Gao Min brillèrent. Il n’a pas répondu, mais tout était parfaitement clair.

    Li Jin Tian se sentit déçu. Avant la renaissance, le tempérament de Gao Min était bienveillant et droit, mais après la renaissance, Gao Min était devenu froid, égoïste et vicieux. À l’exception de Cinquième Prince et de Gao Jia, il ne s’intéressait à personne. Qui l'avait amené à changer comme ça? Au final, il semblait que c'était lui le coupable.

    Gao Min ne pouvait pas dire qu'il l’ignorait la conscience tranquille, alors il a changé de sujet: «Avez-vous envisagé de m'envoyer commander l'armée pour assiéger West Yi?»

    «Tu ne peux pas rester avec moi?»

    La réponse de Gao Min était le silence, ses yeux débordant de refus, de ressentiment et même d’une lueur d’ambition. Il avait hâte de quitter ce palais suffocant, de retourner sur le champ de bataille sanglant et d'obtenir de grandes réalisations. Dans la dernière vie, il était resté humblement enfermé dans le palais. Dans cette vie, il voulait protéger ses propres intérêts.

    Ambition? Li Jin Tian ne pouvait pas se convaincre que cette lueur d’ambition était une illusion. Il sourit d'un air las et agita la main. «Vas-y, fais ce que tu veux faire.» Je te laisserai voler, mais un jour, je te briserai les ailes.

    Gao Min était ravi, il l'a sincèrement remercié et est parti à la hâte.

     

    Chapitre précédent / IndexChapitre suivant



    1
    Lady Tara
    Mercredi 29 Mai à 00:28

    Hou... Violent pour un gosse... Bon par contre ça m'étonne pas du tout que ZYS l'encourage '-- Merci pour le chap ^^

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :