• Arc 4 chapitre 11

     

    Chapitre 4.11

     

    Lors du douzième anniversaire de Ji Han Yu, son père a ramené un garçon et une fille à la maison, il leur tenait les mains et lui avait dit qu'ils étaient son frère et sa sœur, et qu'il devrait prendre soin d'eux.

    Ji Han Yu était abasourdi, mais sa mère a soudainement renversé son énorme gâteau d'anniversaire, et a commencé à maudire intensément son père.

    Elle avait dit "Ji Ming Xuan à quoi penses-tu? Regarde-toi, tu es gros, tu as 50 ans, tu es chauve, sale vieil homme, que fais-tu avec une fille de 20 ans, et tu as même des enfants? Penses-tu que tu es son véritable amour? Sans le soutien de ma famille Cao, tu n'es rien! Emmène ces deux bâtards loin de moi!"

    Le visage de son père avait rougi et gonflé comme un cochon, le jeune Ji Han Yu pensait qu'il avait l'air drôle et rigolait.

    Son père était en colère, il l'avait montré du doigt et avait ridiculisé: "Bâtard, pourquoi ris-tu? Qui diable penses-tu que tu es? Elle les a appelés bâtards, mais elle est aussi une bâtarde de Cao. Sans la richesse de Ji Jia, pourquoi quelqu'un t'aimerait-il? C'est moi qui vous donne la nourriture, prendre ce que je vous donne, mais se battre tout de même contre moi, bâtards ingrats. "

    Il n'avait pas compris ses mots à ce moment-là, mais ils lui avaient laissé une empreinte profonde. C'est pourquoi il était tellement en colère quand il avait entendu Lin Chengze dire qu'il était amoureux de son argent, puis il avait imaginé ce plan ridicule.

    Il a dit à Lin Chengze que la famille Ji était en faillite, qu'il n'avait nulle part où aller. Son visage était très triste, mais il riait dans son cœur. Ji Jia était vraiment en faillite, toutes les propriétés convoitées par ces enfants illégitimes étaient en train de disparaître, mais pour Han Yu, cela n'avait aucun effet.

    Quand sa mère s'était mariée à la famille Ji, son grand-père lui avait donné beaucoup d'argent, assez pour qu'ils puissent vivre une vie entière. Il avait demandé à sa mère deux millions, et avec l'aide de son oncle, il avait construit une usine, les bénéfices étaient considérables.

    Il avait prétendu être sans le sou et demandé à vivre dans la maison de Lin Chengze, espérant qu'il l'abriterait. Lin Chengze était d'accord, mais ensuite il commença à le traiter froidement, et transmit sa gentillesse à ses riches amis. Ji Han Yu regardait de côté, son cœur ricanant. Il avait cru que Lin Chengze était tombé dans son piège.

    Il avait prévu d'y vivre quelques jours avant de partir, mais au cours de ces trois jours, les soins désintéressés de Fang Youran l'avaient impressionné, alors il avait décidé de rester. Il se rapprocha délibérément de Fang Youran, le traîna dans ses bras, tandis qu'il poussait Lin Chengze vers ses amis, espérant qu'il tomberait dans son piège destructeur.

    Lin Chengze était agacé par ses amis, même Ji Han Yu l'avait remarqué, mais il ferait tout pour les satisfaire. A cette époque, Ji Han Yu pensait que Lin Chengze avait tellement faim d'argent qu'il supporterait n'importe quoi. Mais plus tard, après la grande révélation, il a appris la vraie raison derrière sa tolérance - c'était seulement pour lui.

    Ji Han Yu pensait que Fang Youran lui avait donné l'amour le plus pur, il n'avait pas remarqué que l'amour de Lin Chengze était encore plus pur et plus désespéré. Il était comme un feu enragé, quand il aimait quelqu'un, il était prêt à se brûler en cendres pour lui. Quand il aimait, il offrait volontiers son âme.

    C'était le type de vrai amour que Ji Han Yu avait toujours désiré, mais il l'avait par inadvertance écarté.

    Il a couché avec Fang Youran et quand il avait vu Lin Chengze apparaître soudainement, il ne s'était même pas excusé. Pourquoi n'avait-il pas immédiatement demandé son pardon? Chaque fois que la scène rejouait dans ses rêves, Ji Han Yu se tenait devant lui et encore et encore se réprimandait, se maudissait, et essayait même de s'étrangler.

    Cette nuit-là, les notes de papier d'une couleur vive étaient éparpillées sur le sol, le ridiculisant. Ji Han Yu était resté immobile dans la pièce vide pendant une longue période, puis il s'agenouilla et les ramassa un à un, jusqu'à ce que tout le sol soit propre. Tenir cet argent c'était comme tenir un morceau de fer chaud, sa paume était brûlante, mais il ne pouvait pas le laisser tomber.

    Il a dû refaire la scène des centaines de fois, il a essayé de revenir en arrière, espérant obtenir le pardon de Lin Chengze.

    Il se rappela toutes les actions de Lin Chengze, et comprit pourquoi il s'occupait toujours de ses amis alors qu'il les détestait visiblement. Il voulait juste qu'ils l'aident s'il avait des ennuis, tout ce qu'il faisait était pour lui.

    Ji Han Yu n'osait pas imaginer toutes ses larmes et ses luttes cachées, il n'osait pas imaginer ce qu'il pensait quand il avait réalisé qu'il l'avait amené à une fête de drogue et de sexe.

    Fang Youran l'avait aidé à trier l'argent, puis il s'était soudainement accroché à lui, pleurant, criant à plusieurs reprises 'désolé'. Il l'aurait normalement chouchouté pour arrêter ses larmes, mais maintenant cela le rendait seulement malade. Comparé aux efforts désespérés de Lin Chengze, qu'est-ce que Fang Youran avait dû abandonner? Pourquoi était-il même impressionné par lui en premier lieu? Juste parce qu'il était extérieurement plus attentionné que Lin Chengze?

    Lin Chengze était si fier, il avait toujours dit que la personne qui tombait amoureux en premier était le perdant. Ji Han Yu ne comprenait pas pourquoi c'était sa phrase préférée, maintenant il savait, quand il lui répétait cette phrase encore et encore, il lui disait secrètement «j'ai perdu contre toi». Mais sa fierté ne lui permettait pas de l'admettre à voix haute, alors quand on lui avait demandé, il avait juste dit qu'il aimait son argent.

    Un caractère si maladroit, mais si beau. Ji Han Yu avait ri à cette idée, puis il avait commencé à pleurer. Il avait repoussé Fang Youran et lui avait hurlé de partir, de sortir de son monde et de celui de Chengze.

    "Quand je te regarde, je me sens plus dégoûtant que je ne le suis déjà!" Avait-il dit avec des yeux rouge sang.

    Lin Chengze disparut alors, Ji Han Yu ne le trouva nulle part, il avait couru à la porte de Cao, espérant le voir finalement. Dans le passé, il avait beaucoup admiré et était reconnaissant à Cao Mo Kun, mais maintenant, il ne ressentait que du ressentiment.

    Tu savais qu'il était mon petit ami, pourquoi l'as-tu poursuivi?

    Cao Mo Kun lui a juste fait un sourire moqueur, racheter ses sentiments pour 300 000 était l'investissement le plus réussi qu'il ait jamais fait.

    Ji Han Yu n'avait aucun moyen de se défendre à ce moment-là, il se dit qu'il devait devenir plus fort, plus puissant que Cao Mo Kun, alors il aurait une chance de retrouver son amour.

    Mais peu de temps après, Lin Chengze a complètement disparu. Depuis lors, Han Yu souffrait d'insomnie, il comptait sur de plus en plus sur les médicaments pour survivre aux trois mois douloureux.

    Trois mois plus tard, un ami lui a envoyé une vidéo, son message était très mystérieux. Il jeta un coup d'œil furtif, puis fut stupéfait, il agrippa son téléphone, regardant fixement le garçon tentant sur l'écran. C'était Lin Chengze, le Lin Chengze dont son cœur rêvait, le Lin Chengze qu'il regrettait le plus d'avoir blessé.

    "Cette publicité est en train d'enflammer le net!" Avait dit son ami, "P*tain, comment n'ai-je pas remarqué que Lin Chengze était une telle bête! Tu l'as prêté à Wang Jie mais pas à moi, quelle est la signification derrière tout ça? Ah ?! Oh, ouais, maintenant que j'y pense, il était ton petit ami, n'est-ce pas? Ce genre de personne stupéfiante, comment pourrais-tu le donner à quelqu'un d'autre? Tu es trop osé ... ... "

    Ji Han Yu n'attendit pas qu'il finisse avant de briser violemment son téléphone, ses yeux pleins de haine sans fin.

    Comment pourrais-tu être si stupide? Comment pourrais-tu être si stupide? Il s'était interrogé à plusieurs reprises - comment pourrais-tu le donner volontairement! Tu es tellement stupide!

    Il avait entendu une rumeur selon laquelle lors de l'achat d'une bouteille d'Extravagant l'affiche promotionnelle de Lin Chengze était offerte. Ji Han Yu avait sauté la classe ce jour-là et s'était précipité au magasin le plus proche. Le comptoir était bondé de gens, tout le monde réclamait une bouteille. Il a été évincé, quand il a finalement atteint le comptoir, le vendeur lui avait dit qu'ils étaient en rupture de stock.

    Il ne pouvait pas décrire le grand sentiment de panique qu'il avait à cette époque, il sentait qu'il ne pourrait jamais plus toucher Lin Chengze.

    Il a trébuché dans le centre commercial, debout dans un état second. Il leva les yeux, un écran LED géant présentait une interview avec le meilleur designer international, Orlando. Il appelait Lin Chengze son dieu de la beauté, un cadeau envoyé d'en haut, comme le verre de vin le plus fin et le plus pur. Son apparence pourrait faire tomber les anges amoureux, si vous ne l'aimiez pas, c'était simplement un péché.

    La dernière phrase a brisé le cœur de Ji Han Yu. Il avait eu son amour une fois, mais il l'avait découvert trop tard.

    Lorsque Lin Chengze est apparu sur l'écran, beaucoup de gens se sont arrêtés pour regarder, même quelques voitures ont ralenti. Leurs yeux ne pouvaient cacher leur surprise et leur admiration.

    Ji Han Yu n'a pas osé regarder, il est parti en transe. Finalement, il a utilisé quelques connexions pour obtenir quelques bouteilles d'Extravagant, et il a utilisé les affiches de Lin Chengze pour couvrir sa chambre, c'était comme s'il n'était jamais parti. Depuis ce jour, il a pu s'endormir, mais ses cauchemars étaient nombreux.

    Il travaillait désespérément, espérant rattraper Cao Mo Kun le plus tôt possible. Il devint un arriviste dans les affaires, une variété de beautés transitaient autour de lui, mais elles ne pouvaient plus attirer son attention. Si vous aviez autrefois le trésor le plus précieux du monde et que vous l'aviez perdu, pourriez-vous espérer le remplacer?

    Lin Chengze était le meilleur, personne ne pouvait le remplacer.

    Chaque jour, après avoir dirigé son entreprise, Ji Han Yu rentrait à la maison, fatigué. Il s'asseyait sur le canapé, regardant fixement le mur couvert des photos de Lin Chengze. Un jour, les nouvelles ont rapporté que Cao Mo Kun avait eu un accident de voiture, le bas de son corps avait été grièvement blessé, il pourrait être paralysé. Ji Han Yu s'était figé pendant plusieurs minutes, puis, une joie insupportable s'était élevée dans son cœur.

    Cao Mo Kun était au plus bas, c'était l'opportunité dont il avait besoin. Que ressentait Lin Chengze maintenant? Sans espoir? Non, je dois le trouver le plus tôt possible.

    Ji Han Yu s'est immédiatement levé et a emballé ses affaires, il a fouillé sa garde-robe pour trouver son costume le plus décent. Il traîna ses bagages à l'aéroport et acheta le vol le plus rapide vers le pays F.

    Une vingtaine de minutes après l'heure d'embarquement, la télé à la porte d'embarquement a montré une conférence de presse. Le visage captivant de Lin Chengze apparut. Il avait l'air très hagard, mais ses yeux étaient saisissants.

    Il est courageusement sorti devant tous les médias, il a regardé fixement la caméra et a dit: "Cao Mo Kun est mon amant, je l'aime, donc je ne l'abandonnerai jamais. J'espère que nous aurons la bénédiction de tout le monde. "

    A ce moment, Cao Mo Kun devint l'homme le plus détesté du monde. Ji Han Yu a entendu les adolescentes qui étaient assises sur les bancs éclater en larmes, pitoyablement. Un homme en colère a donné un coup de pied à sa valise, en murmurant que l'interview était fausse, c'était une blague de poisson d'avril etc. Dans ce monde, beaucoup de gens adoraient follement Lin Chengze, mais il n'aimait qu'une personne.

    Ji Han Yu avait ri, déchiré alors qu'il souriait. Pourquoi pensait-il que Lin Chengze aurait besoin de lui? Pourquoi pensait-il qu'il l'accepterait, juste parce que Cao Mo Kun avait des ennuis?

    Il était Lin Chengze après tout, une fois qu'il tombait amoureux de quelqu'un, il se jetait dans le feu pour eux! Son bien-aimé sera la personne la plus heureuse du monde.

    Rendant son billet, Ji Han Yu se cacha dans sa maison et tomba sur le lit. Il a fait un doux rêve. Il était assis à côté de Lin Chengze dans la salle à manger, l'aidant à choisir les piments verts dans sa nourriture, le voyant impatient de manger, il lui versa rapidement un verre de lait chaud. Quand il finit sa boisson, il couvrit ses lèvres rouges trempées de lait avec les siennes. Le bras de Lin Chengze s'enroulait autour de son cou, ses yeux de pêche brillaient, il était si beau, si tentant ...

    Ji Han s'est réveillé avec un doux sourire, puis il a regardé autour de sa chambre froide et a été ramené à sa réalité désespérée. Il avait passé deux mois à haïr Lin Chengze, mais maintenant, il passera le reste de sa vie à l'aimer.

    Il envisageait toujours de passer à autre chose, mais chaque jour il s'enfonçait plus profondément dans le passé. Lin Chengze l'avait déjà laissé derrière lui, poursuivant son propre bonheur. Mais Ji Han Yu était pris au piège dans ses souvenirs frénétiques, à jamais incapable de s'échapper.

    L'amour de Lin Chengze était comme un feu déchaîné, son feu avait brûlé l'âme de Ji Han Yu en ne laissant qu'une coquille vide.

     

    Chapitre précédent / IndexChapitre suivant

     

    Voilà fin de l'arc 4 on va bientôt rentrer dans l'arc 5!!!! Un arc plutôt historique

    Ce novel m'a vraiment fait mon éducation BL, preuve dans les prochains chapitres nous allons voir ce que sont les Gers, quelqu'un sait ce que c'est? Moi j'en avais aucune idée avant, j'ai cherché sur des sites de traductions pour voir s'il y en avait une traduction française, certain m'ont dit "Allemand", j'ai cru que j'allais mourir de rire.



    1
    Lady Tara
    Mercredi 14 Novembre 2018 à 23:25

    Ah ! Un arc historique... J'aime bien ce genre d'arc ^^ Hâte de pouvoir le lire ! Et j'ignore totalement ce qu'est un Gers ? Bah, je verrais bien. Merci pour cet arc (c'est vrai qu'au final c'est assez triste... Mais je pense toujours qu'il l'a bien mérité) !

      • Mardi 20 Novembre 2018 à 21:49

        Mmm, oui il l'a quand même mérité

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :