• Arc 3 Chapitre 4

    Chapitre: 3.4


    Parce que la négligence du Prince héritier et sa mauvaise surveillance ont conduit à l'affaire de fraude, après la diffusion de la nouvelle, la réputation du Prince auprès des fonctionnaires et des érudits était très faible, sa position en tant qu'héritier devenait plus précaire.

    Heureusement, l'empereur Tian Chen n'avait pas complètement perdu confiance dans le Prince, il lui a ordonné de présider la fête de Qiong Lin pour lui donner l'occasion de sauver une petite partie de sa réputation.

    Cependant, le Prince héritier n'était pas reconnaissant, alors quand Tian Chen se retira de la fête, il se concentra sur le remplissage de son pichet avec du vin et ignora les autres invités. À cause de cette période d'essai, il avait perdu un grand nombre de subalternes et avait également été réprimandé par son père. Il a déjà perdu sa face, comment pourrait-il prendre la peine de laisser une bonne impression sur ces étudiants?

    Zhou Yun Sheng était assis à côté, il regardait secrètement le légendaire prince héritier dévergondé et arrogant, Son Altesse Royale. Il était très beau, une paire de sourcils obliques minces inclinés vers ses tempes, une paire d'yeux étroits de phénix, brillants d'esprit. Il regardait toujours les gens avec un sentiment d'arrogance, ce qui provoquait une peur involontaire.

    Il portait de vieux vêtements noirs, sa robe était ouverte laissant apparaître des vêtements blancs. Parce que le tissu était trop mince, il esquissait effectivement ses lignes musculaires lisses. Même de loin, vous pouviez percevoir son corps apparemment émacié qui contenait tout de même une force puissante. Sa posture était très oisive - il était assis jambes croisées, une main tenant une cruche et l'apportant à sa bouche. Parce qu'il buvait trop, ses yeux étaient flous, mais il n'avait pas l'air plus détendu, il semblait au contraire plus sauvage.

    Il semblait trouver les activités ennuyeuses, il posa sa cruche, posa ses mains sur ses joues et sourit faiblement aux étudiants. Mais ses yeux froids ont fait peur à tout le monde, ils se sont retournés pour éviter son regard.

    L'humeur de ce prince était notoirement instable, il était facile de le mettre en colère sans jamais savoir quel mot l'avait provoqué. Il osait jouer avec les concubines de l'empereur Tian Chen, osait collecter dans le trésor pour son propre usage, osait poignarder les fonctionnaires de la cour qui l'avaient mis en colère. Son style d'action pourrait se résumer en un mot – fou! Quatre mots - fou à l'extrême!

    Comme il présidait pour cette occasion, les invités n'osaient pas être bruyants, ils n'osaient même pas respirer.

    En ce moment la salle était silencieux, à l'exception des sons des musiciens, personne ne parlait.

    Zhou Yunsheng a bougé sa ligne de vue et a secrètement déploré l'apparence du Prince. Même le protagoniste masculin de ce monde, le septième Prince, n'était pas à sa hauteur.

    En même temps, le Prince regardait aussi le champion d'or. Le monde savait que le Prince aimait la beauté, qu'il s'agisse d'hommes ou de femmes, il n'hésitait pas à les attraper. Shen Yi Bin était une beauté de première classe, il pouvait s'appeler lóng jū fèng chú. Érotique, avec une paire de yeux de fleur de pêche brillante, après avoir bu ses yeux étaient légèrement humide, tout comme un petit animal - pitoyable et charmant.

    Il était le plus jeune, mais il portait la robe de champion rouge, assis parmi un groupe de vieux hommes barbus. Il était comme une luciole dans une nuit noire, éblouissant et difficile à ignorer.

    Les yeux du prince héritier étaient profonds, le bout de son doigt entourait le bord de la cruche, ses mouvements étaient ambigus.

    Un eunuque à proximité vit ses désirs et se pencha pour demander: "Votre Altesse Royale, voulez-vous appeler le champion pour boire avec vous?"

    "Non," Le Prince agita la main, indiquant une autre direction, "appelez cette beauté fleurit pour Gu Si Nian." Il était assez sobre pour se rappeler que Shen Yi Bin était très précieux pour son père, donc il ne pouvait pas utiliser la fête du Qiong Lin pour l'obtenir.

    La beauté fleurit avait 25 ans, bien qu'il ne fût pas aussi incomparable que Shen Yi Bin, il était beau et gracieux. Quand il vit le Prince pointer vers lui, son visage pâlit aussitôt.

    " Tan Hua Lang , le Prince Son Altesse Royale demande votre présence." C'était peut-être psychologique, mais la beauté fleurit sentait que la voix de l'eunuque était malveillante, comme un fantôme exigeant son âme.

    Il voulait refuser, mais le Prince perfide le regardait, sans mentionner de parler, il lui manquait même la force de se lever, alors il renversa accidentellement une cruche de vin sur tout son corps.

    Tout le monde le regardait tranquillement, les yeux remplis de 120 000 points de sympathie.

    "Osant demander à l'eunuque, Shen pourrait-il être assez chanceux pour boire avec Son Altesse Royale?" A souri et a demandé Zhou Yun Sheng soudainement.

    Un eunuque proche l'a rapidement regardé, s'est penché et a dit: " Champion, naturellement, ce n'est pas un problème, s'il vous plaît."

    La beauté fleurit regarda le juvénile, soulagé, et il jura dans son cœur d'enregistrer sa gentillesse. D'autres ont ressenti une plus grande admiration pour le champion. On dit que traiter avec un roi était comme traiter avec un tigre, mais ils estimaient que l'héritier était encore plus féroce qu'un tigre.

    Le prince ne s'attendait apparemment pas à ce que Zhou Yunsheng prenne l'initiative. Il remonta sa manche et montra son autre côté pour qu'il s’assoit. Puis il l'a observé. Quand il a constaté qu'il n'y avait aucune réticence ou crainte, son humeur sombre c'est inexplicablement améliorée.

    "Vous vous comportez bien, vous aidez des gens sans défense." Il rit sans rire.

    Le ton de Zhou Yunsheng était très léger, "Je ne fais pas de faveurs. Le petit ministre servira demain à l'Académie impériale et chaque jour j'aiderai l'étude du Prince. Naturellement, je vais passer beaucoup de temps avec Prince, donc je prends une longueur d'avance. "

    Il n'avait pas seulement l'air pur et charmant, même sa voix était claire et translucide, l'écouter était agréable. Le prince rit, ses yeux s'adoucirent, il était heureux que le veau nouveau-né n'ait pas peur du tigre.

    Zhou Yunsheng a touché son nez, sa ligne de vue s'est déplacée vers les sabots du Prince sur ses pieds. Il faisait froid la nuit, la plupart des gens portaient une grande cape rembourrée juste pour se réchauffer, mais la tenue du Prince était très mince, ses pieds était vêtus en fait de sabots. N'avait-il pas peur du froid?

    Son cœur commença à douter quand le prince lui tendit personnellement un verre de vin. Il a rapidement pris une gorgée, ses yeux s'allumant légèrement. C'était une bouteille du vin impérial West Phoenix, et il avait été bouilli dans l'eau, l'arrière-goût était inoubliable.

    Le prince le regarda se lécher les lèvres, sa petite langue rose remuante était très séduisante. Son cœur voulait immédiatement le persuader de boire quelques verres de plus. Ils buvaient et parlaient, et ils n'avaient pas l'impression que c'était leur première rencontre, ils étaient comme des amis qui se connaissaient depuis des années.

    Le septième Prince qui étaient également présents attendait que le prince s'emporte contre Shen Yi Bin, afin qu'il puisse le sauver et gagner sa gratitude. Mais quand il a vu cette scène, il s'est senti déprimé.

    Le Prince était accro à l'alcool, après avoir bu une bouteille de West Phoenix, il a ordonné aux serviteurs d'en faire bouillir deux autres, à boire plus tard.

    "Ne bois pas le ventre vide, assouplis ton ventre avec du riz." Voyant les joues rouges du garçon et ses yeux flous, le Prince rit, tendit la main pour se caresser les cheveux.

    "Ah, je le ferai." Le corps de Shen Yi Bin était encore très tendre, il était déjà ivre. Zhou Yun Sheng était également étourdi. Il voulait utiliser 007 pour ajuster la constitution de son corps, mais il était à la vue de tout le monde, ce n'était pas une bonne idée d'attirer l'attention sur ses poignets. Aussi, si un homme ivre revenait miraculeusement à la normale la seconde suivante, ce serait trop suspect. De plus, le Prince le regardait toujours.

    Il a mangé dans son bol, a fait une pause et a regardé fixement le Prince pour se plaindre: "Cette nourriture est froide et désagréable!"

    "Oui, c'est un peu froid." Le prince rit, il prit son bol et commença à manger avec attention, il prit même les bols de Shen. Puis il continua de boire, mais il n'oublia pas de remplir la tasse du petit champion à ses côtés.

    Zhou Yun Sheng était déjà étourdi, l'esprit rempli d'alcool. Sa nourriture remonta aussi dans sa gorge, prête à ressortir. Tandis que le prince lui versait encore du vin, il se leva brusquement et le dépassa d'un pas titubant.

    Tout le monde pensait que le champion ne pouvait finalement plus supporter de rester en sa présence et s'enfuyait, ils ne pouvaient s'empêcher de révéler des regards tendus.

    Le prince pensait aussi qu'il s'était dégoûté de lui-même, son visage s’endurcit, sa main tendue vers l'épée à sa taille, ses yeux cachant une rage sanglante. Il pensait qu'ils pourraient au moins être amis, mais l'autre ne faisait que cacher ses sentiments désagréables, alors, il valait mieux le tuer, afin qu'il ne puisse plus apparaître devant ses yeux.

    Septième Prince a voulu se lever et plaider, mais quand il a vu que le prince était prêt à tuer, il s'est assis en pensant à une idée plus profitable. Shen Jia était maintenant favorisé par l'Empereur, même sauver Shen Yi Bin pourrait ne pas l'aidé à être mis en avant. Mais si le prince le tuait, la maison Shen voudrait la tête du Prince, son père serait aussi en colère contre le Prince, et sa position toucherait le fond.

    Le Prince et le septième Prince étaient pour une fois d'accord, et personne ne s'est levé pour éclaircir la situation. Hua Lang lutta longtemps, il était sur le point de dire quelques mots quand il vit l'eunuque qui avait poursuivi le champion revenir, puis murmurer quelque chose au Prince.

    Le Prince haussa les sourcils, son regard sombre se dissipa instantanément, sans un mot il s'éloigna.

    Tout le monde était encore stupéfait, ils ont finalement été témoins du tempérament du Prince.

    Dans le jardin royal, Zhou Yunsheng était allongé près de l'étang de lotus en train de vomir, il était sur le point d'ajuster les informations de son corps pour ne plus être ivre, quand le prince arriva, ses yeux semblaient joyeux. "Seulement quelque verres et tu es déjà aussi ivre, c'est vraiment incroyable. "

    "J'ai 17 ans." Se plaignit Zhou Yun Sheng, ses yeux de pêche mouillés. Il avait été capturé par le Seigneur Dieu quand il avait seize ans, pas encore l'âge légal de boire. Bien qu'il se soit réincarné pendant des dizaines de milliers d'années, il croyait fermement qu'il avait toujours seize ans.

    Prince trouva la situation encore plus marrante, il l'appela le garçon pur.

    (ndt: juste pour prévenir si vous comptez manger faite le avant de lire le prochain paragraphe!)

    Zhou Yunsheng l'a ignoré et a continué à vomir dans l'étang. Il vit que le poisson avait refait surface pour avaler son vomi après qu'il eut vidé son estomac et il vomissait seulement de la bile. Il trouvait ça absurde: "Ils, ils mangent mon vomit! Tellement dégoûtant! Je ne pensais pas que le poisson du jardin impérial serait aussi dégoûtant! "

    Le prince était courbé de rire. Il sortit un mouchoir et a personnellement aidé le garçon à s'essuyer la bouche, l'action était très douce. Il aimait le garçon et son attitude intime et imperturbable envers lui-même, alors il avait inconsciemment baissé sa garde.

    Zhou Yun Sheng l'a remercié et a pris sa main pour se lever, alors il a remarqué quelque chose de surprenant. La main du Prince était très chaude, elle semblait brûler - ce n'était évidemment pas la température corporelle normale. Il ne pouvait s'empêcher de se pencher plus près, il sentait faiblement la médecine. Parce que ses cinq sens étaient plus développés que les gens normaux, il pouvait distinguer les stalactites, l'améthyste, le quartz blanc, le soufre, l'halloysite rouge, le minerai d'arsenic, et même du pavot et d'autres herbes.

    Le Prince a été personnellement élevé et choyé par l'Empereur du Ciel, il était le fils de son père. Dès son plus jeune âge, il a montré un talent politique extraordinaire, mais il y a trois ans son tempérament a changé, il n'était pas seulement devenu lascif, il a commencé à agir de plus en plus illogiquement. L'empereur Tian Chen l'a appelé à plusieurs reprises à sa salle du trône, mais peu importe combien de fois il était grondé, il n'avait pas changé.

    Zhou Yunsheng a estimé qu'il avait trouvé la racine du nouveau tempérament du prince.


    Qiong Lin - cela signifie majestueux, super génial, etc.

    Lóng jū fèng chú- Idiome. Un jeune érudit talentueux, sexuellement droit. Une personne jeune et intelligente.

    Gu Si Nian- C'est le propre nom du prince héritier.

    Tan Hua Lang - Gagnant de la troisième place.

     

    Chapitre précédent / Index / Chapitre suivant

     



    1
    Aayell
    Jeudi 11 Avril à 12:53
    Question stupide peut être mais l'apparence de Zhou Yunsheng ne change elle pas après chaque réincarnation? J'ai remarqué pourtant qu'il avait à chaque fois des yeux "pêches".
      • Vendredi 12 Avril à 23:21

        Salut oops non c'est pas du tout une question bête! J'ai envie de te dire que c'est les délires de l'auteur, mais on peut aussi dire que soit c'est un hasard s'il se réincarne comme ça à chaque fois. Soit comme dans d'autre novel du même style il garde une sorte de "marque de fabrique" qui lui appartient dans la réalité et le suit dans chacun de mondes modifiant légèrement l'apparence de l'hôte original. Si on va plus loin on pourrait même dire que c'est peut être un moyen de pas ce perdre malgré toutes ces identités qu'il prend, un moyen de garder un peu du lui original. D'ailleurs je me suis toujours demandée dans ce genre de novel comment les gens qui vont dans tant de monde et vive tant de vie peuvent se souvenir encore de leur vie initial.

        Ok là je suis peut-être allée un peu loin, ta question m'a fait beaucoup réfléchir, j'adore!

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :